Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] À quelle vitesse élimine-t-on l'alcool ? Depuis le tube digestif, l'alcool passe très vite dans le sang, d'où il atteint rapidement le null

Le baclofène est un relaxant musculaire, ou myorelaxant, d'action centrale, autorisé depuis 1975 en France dans le traitement de la spasticité musculaire. Il a une activité relaxante sur les muscles ; il permet de réduire les contractions involontaires et de relâcher la tension musculaire excessive qui peut apparaître dans certaines maladies neurologiquesmaladies neurologiques. Il est par exemple prescrit à des patients souffrant de sclérose en plaquessclérose en plaques ou de paralysies.

Le baclofène est aussi utilisé dans le traitement de l'alcoolodépendance, même s'il ne dispose pas d'autorisation de mise sur le marché (AMMAMM) dans ce cadre.

Baclofène et traitement de la dépendance à l’alcool

Le baclofène agit sur le récepteur GABA-B qui se trouve sur des neuronesneurones qui libèrent la noradrénalinenoradrénaline, la sérotoninesérotonine et la dopaminedopamine, des neurotransmetteursneurotransmetteurs du circuit de la récompensecircuit de la récompense. Le GABA est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux centralsystème nerveux central ; il possède deux types de récepteurs appelés GABA-A et GABA-B. Le baclofène est un agonisteagoniste du système GABAergique. Comme il inhibe les neurones qui libèrent la dopamine, le baclofène diminue l'envie irrépressible d'absorber de l'alcoolalcool, ou craving. Les récepteurs GABA-B se trouvent notamment au niveau de l'amygdale, une structure impliquée dans l'état d'anxiété.

En 2008 paraît le livre du Dr OlivierOlivier Ameisen, Le dernier verre, dans lequel il explique comment il a pu sortir de l'alcoolisme grâce au baclofène. Cet ouvrage ouvre un débat sur l'utilisation de ce médicament contre l'alcoolodépendance. Depuis 2014, le baclofène fait l'objet d'une recommandation temporaire d'utilisation pour le traitement de la maladie alcoolique. En 2017, une étude de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CnamTS) et de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a montré que le baclofène à hautes doses augmentait le risque d'hospitalisations et de décès. En 2018, un débat doit être organisé pour décider de l'octroi ou non d'une AMM pour le baclofène dans le cadre de l'alcoolodépendance.