Les pieds permettent la station debout et la marche et sont énormément sollicités. © Koszivu, Adobe Stock
Santé

Œil-de-perdrix : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :médecine , Corps humain , pathologie du pied

L'œil-de-perdrix ou cor mou, est une hyperkératose (épaississement de l'épiderme) du pied qui résulte d'un frottement entre deux orteils. Inesthétique, de couleur blanchâtre, il est constitué d'un point noir au centre, limité vers l'extérieur par une zone inflammatoire rouge (œil-de-perdrix). Cette couche de peau morte s'organise en un cône dur qui pénètre dans la partie profonde de la peau et provoque, ainsi, des douleurs particulièrement au cours de la marche. Bénin, il peut s'infecter en raison de la transpiration interdigitale, voire se transformer en plaie difficile à guérir en particulier chez les personnes diabétiques.

Mécanisme de formation d’un œil-de-perdrix 

La peau est un organe de revêtement et de protection comportant trois couches dont la plus extérieure est l'épiderme. Avec un taux de renouvellement de 28 jours, il est composé majoritairement de cellules fabriquant une protéine fibreuse, la kératine qui protège des rayons UV, de l'eau de mer et des différentes agressions naturelles. Dans le processus physiologique, les kératinocytes migrent de la couche basale de l'épiderme vers la surface, meurent et sont remplacées par un phénomène de desquamation naturel.

Les mécanismes de frottement ou de pression entraînent une inflammation locale qui augmente le renouvellement des kératinocytes au profit de leur desquamation. Un déséquilibre s'installe, les cellules mortes chargées en kératine sont trop nombreuses, s'accumulent et provoquent une hyperkératose à l'origine de l'œil-de-perdrix.

 Biopsie de peau montrant une hyperkératose provoquée par un grattage excessif. © Nephron, Wikipédia Commons, CC by-sa 3.0

Causes et traitement de l’œil-de-perdrix

L'emplacement typique se situe entre le quatrième et cinquième orteil en raison des phénomènes de compression et de frottement. Généralement, le port de chaussures trop serrées, la forme du pied (hallus valgus), de mauvais appuis (chez les personnes âgées) ou une pratique sportive excessive peuvent être responsables de ces frottements à l'origine de microtraumatismes. L'épaississement de la zone concernée est une conséquence de ces agressions répétées.

Le traitement consiste à ramollir la zone par des bains d'eau chaude avant de procéder à l'extraction (ponçage, soins pédicure). L'orthoplastie ou orthèses d'orteil, appareillage réalisé sur mesure, en déchargeant la pression entre les orteils, permet de soulager la douleur et de prévenir de l'hyperkératose.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !