Le pédicure-podologue soigne l’ensemble des affections du pied, allant de l’ongle incarné à la confection de semelles orthopédiques. © fotoduets, Adobe Stock.
Sciences

Podologue

MétierClassé sous :Métiers , podologue , pédicure

Tu cherches un métier varié, aux multiples facettes et qui ait du sens ? Pars du bon pied dans ta vie professionnelle et découvre le métier de pédicure-podologue. Soin du pied, rééducation,  confection de prothèse, le métier est diversifié et permet de multiples évolutions.

Spécialiste du pied, le pédicure-podologue intervient pour soigner ou traiter toutes les pathologies de cette partie du corps. Accueillant ses patients sur prescription médicale ou bien librement, le podologue reçoit aussi bien des enfants que des personnes âgées. Ses compétences sont multiples et il intervient sur des affections très variées.

Le pédicure-podologue possède deux cordes à son arc. La partie pédicurie et la partie podologie. En tant que pédicure, ce médecin du pied réalise un examen clinique afin de déterminer précisément de quoi souffre son patient et décider du traitement à entreprendre : ponçage, massage, élimination de peaux mortes, soins des ongles… Il peut utiliser ou prescrire des crèmes ou médicaments notamment en cas de verrue plantaire ou de mycose des ongles. Le pédicure se consacre entièrement aux soins des pieds, qu’il s’agisse d’ongle incarné, de cors, de durillon, d’œil de perdrix, de problème de sudation du pied, de chevauchement d’orteil, de mycose, de verrue, d’affaissement de la voûte plantaire…

Le podologue vient quant à lui prolonger les soins en prescrivant ou fabricant des semelles orthopédiques pour corriger des problèmes d’équilibre, de malformation du pied, de problèmes vasculaires aux jambes ou des douleurs au dos ou aux genoux. Chaque semelle est unique et réalisée après un scanner ou une prise d’empreinte, afin de déterminer la correction ou compensation nécessaire et ainsi s’adapter parfaitement aux pieds du patient.

Le pédicure-podologue peut aussi intervenir auprès de patient victime d’artérite ou de fracture afin de les orienter vers des spécialistes pour une prise en charge spécifique.

Si les deux aspects du métier ne font qu’un, il arrive que certains professionnels ne réalisent que la partie pédicurie ou uniquement la partie podologie. 

Les principales compétences et qualités à avoir

Le métier de podologue fait appel à de nombreuses compétences et qualités :

  • avoir une grande habileté manuelle ;
  • être à l’aise à la fois en biomécanique humaine et en nouvelles technologies ;
  • être précis et délicat ;
  • avoir un bon relationnel et aimer le contact humain ;
  • faire preuve de patience et être à l’écoute de ses patients ;
  • savoir délivrer des conseils en matière d’hygiène, d’éducation et de prévention ;
  • avoir des capacités en gestion.
Le pédicure-podologue peut se déplacer à domicile, notamment chez les personnes âgées pour leur dispenser des soins adaptés. © Alexander Raths, Adobe Stock.

Les conditions de travail

Le podologue, bien que travaillant en collaboration avec d’autres spécialistes comme des gérontologues, des rhumatologues,  des pédiatres ou encore des diabétologues, travaille généralement en totale liberté. Il accueille des patients de tous âges et pour tout type de pathologie. Si certaines grandes villes sont saturées, les communes rurales notamment, connaissent un manque de spécialiste. Les podologues débutants n’auront donc aucun mal à ouvrir un cabinet et à se faire rapidement une clientèle. Le pédicure-podologue doit avoir une bonne condition physique car il peut être amené à maintenir des poses pas toujours très confortables et ce de manière prolongée. 

Comment devenir podologue ?

Pour devenir podologue, il est nécessaire d’obtenir le Diplôme d’État (DE) de pédicure-podologue, équivalent à un bac + 3. Il se prépare après un bac scientifique de préférence, dans un des instituts de formation en pédicurie-podologie agréés. L’entrée se fait sur dossier après une inscription sur Parcoursup, ou bien après une année d’études universitaires en L.AS ou PASS. Sachez que les écoles de pédicure-podologue, qu’elles soient publiques ou privées, sont payantes.

Le salaire d’un podologue

Le salaire d’un podologue libéral va dépendre du volume de sa clientèle et de sa réputation. Le fait qu’il soit spécialisé pourra également influencer ses revenus. Le podologue fixe lui-même ses honoraires. Son salaire est généralement compris entre 2000 et 3000 euros brut par mois. 
A l’hôpital, le salaire d’un pédicure-podologue est soumis à la grille des salaires de la fonction publique hospitalière. Un débutant gagne un salaire d’environ 1800 euros brut par mois en classe normale et 2000 euros brut mensuel en classe supérieure. En fin de carrière sa rémunération est d’environ 3100 euros brut mensuel en classe normale et de 3300 euro brut pas mois en classe supérieure. 

Les perspectives d’évolution d’un podologue

S’il exerce en libéral avec un associé ou en tant que salarié, le podologue peut décider d’ouvrir ou reprendre un cabinet à son compte. Dans le milieu hospitalier, le pédicure-podologue peut évoluer vers un poste de cadre de santé après quatre années d’expérience et occuper des fonctions d’encadrement ou de formateur. Il peut également décider d’évoluer dans un autre métier de la santé comme kinésithérapeute. Un pédicure-podologue peut également décider de se spécialiser sur un type de pathologie comme l’appareillage, la rhumatologie, la traumatologie...

 Entreprises qui emploient des podologues

  • Cabinet libéral ;
  • centre hospitalier ;
  • centre sportif ;
  • maison médicale.

Maman je suis un médecin des pieds. Après un examen clinique, je soigne les problèmes de pieds comme les ongles incarnés, les mycoses, les durillons et prescris les crèmes et médicaments adaptés à la pathologie de mon patient. J’ai également un rôle de conseil pour adopter de bonnes pratiques d’hygiène ou de chaussement pour éviter certaines pathologies. En tant que podologue, j’interviens aussi dans la fabrication de semelles orthopédiques afin de compenser des problèmes de déséquilibre du corps ou des problèmes vasculaires. Je peux également aider un patient à la suite d’une opération du pied en lui faisant pratiquer des exercices de rééducation. Enfants, adultes, sportifs, personnes âgées, je m’occupe de tout le monde et je prends mon pied à longueur de journée !