Découverte d'un nouveau virus transmis par les tiques

Classé sous :Virus , nouveau virus , maladie transmise par les tiques

Il s'appelle Yezo virus, de l'ancien nom de Hokkaido où il a été découvert au Japon. Ce nouveau virus découvert par des chercheurs japonais entraîne une forte fièvre, une dysfonction du foie ainsi qu'une diminution des plaquettes sanguines et des leucocytes. « Au moins sept personnes ont été infectées par ce nouveau virus depuis 2014 », confirme Keita Matsuno, virologue à l'université de Hokkaido et principal auteur de l'étude parue dans Nature Communications décrivant le Yezo virus. Aucun décès n'a cependant été constaté.

Le virus Yezo a été identifié en 2019 après qu'un homme de 41 ans a été admis à l'hôpital avec une forte fièvre et des douleurs aux jambes. Le patient avait rapporté avoir été mordu par une tique lors d'une promenade en forêt non loin de Hokkaido. Après une seconde infection similaire l'année suivante, les chercheurs ont procédé à une analyse virologique et constaté la présence d'un nouveau virus de type orthonairovirus, une classe de nairovirus qui inclut, par exemple, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, une maladie létale chez l'Homme. Son analyse phylogénétique révèle une proche parenté avec le virus Sulina, détecté chez la tique Ixodes ricinus en Roumanie et en Ouzbékistan. Quatre des sept patients infectés au Yezo virus étaient d'ailleurs co-infectés avec la bactérie Borrelia, responsable de la maladie de Lyme.

« C'est la première fois que l'on détecte une infection endémique associée à un orthonairovirus », souligne Keita Matsuno. Si ces virus sont connus chez la tique au Japon, aucune infection humaine n'avait jusqu'ici été enregistrée. « Même si ces infections n'ont donné jusqu'ici lieu à aucun décès, il est très probable que la maladie soit présente au-delà d'Hokkaido, et nous devons donc enquêter de toute urgence sur sa propagation », alerte le chercheur. Les auteurs de l'article appellent donc les hôpitaux du pays à tester tous les patients se présentant avec des symptômes similaires.

Le virus Yezo est le premier orthonairovirus connu à infecter l’Homme. © Fumihiro Kodama, et al., Nature Communications, 2021