À l'université de médecine de Hong Kong, les professeurs John Nicholls, Malik Peiris et Tam Wah-Ching ont utilisé un microscope électroniquemicroscope électronique pour photographier le variant Omicron à l'intérieur des cellules. Le variant du SARS-CoV-2SARS-CoV-2 a été cultivé sur une culture cellulaire de Vero6, des cellules issues du reinrein de singe très fréquentes dans les laboratoires. Après préparation, elles sont bombardées d'électronsélectrons dans la chambre vide du microscope. C'est là qu'OmicronOmicron dévoile son visage.

Voir aussi

Variant Omicron : son génome livre les premières informations

À faible résolutionrésolution, les scientifiques ont capturé une cellule de son ensemble (à gauche de l'image) où l'on voit les grosses vésicules formées par l'infection virale. Dans les vésicules, on aperçoit des particules noires, c'est le variant Omicron. Dans la photo de droite, la résolution du microscope a été poussée au maximum. Sur celle-ci, on devine la forme de la particule virale en couronne typique des coronaviruscoronavirus (encadré en rose). Les virionsvirions sont regroupés dans le cytoplasmecytoplasme de la cellule, peut-être prêts à sortir pour en infecter une autre au moment où l'échantillon a été préparé.