Masques : des tests sur hamsters prouveraient leur efficacité

Classé sous :Masque , hamster , Coronavirus

Dimanche 17 mai, une équipe de chercheurs de l'université de Hong Kong a tranché le débat. Oui, les masques seraient efficaces pour réduire la propagation du SARS-CoV-2. Aux yeux de Yuen Kwok-Yung, coauteur de l'étude, les masques seraient alors cruciaux : « il est très clair que l'effet du masquage des personnes infectées, en particulier lorsqu'elles sont asymptomatiques - ou symptomatiques - est beaucoup plus important que toute autre chose ».

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont utilisé des hamsters. Ils ont placé des cages contenant des hamsters artificiellement infectés par le coronavirus auprès de cages de hamsters sains. Entre les deux, ils ont placé des masques chirurgicaux. Et se sont assurés qu'un flux d'air traversait les deux cages, des animaux infectés vers les animaux sains. 

Lorsque les masques n'étaient pas en place, les deux-tiers des hamsters sains ont été contaminés en une semaine. Tandis qu'avec les masques inter-cages, la transmission virale sans contact était réduite d'environ 60 %. Les individus infectés avec masque se sont aussi révélés avoir une charge virale moindre que ceux sans masque. Par ailleurs, le taux d'infection était inférieur de 15 % quand les masques se trouvaient sur les cages des hamsters malades, et jusqu'à 35 % quand ils étaient placés sur les cages des hamsters en bonne santé.

Le hamster est un petit rongeur de la famille des Cricetinae. Il en existe plusieurs espèces, dont certaines sont utilisées comme animaux de compagnie ou pour l'expérimentation animale. © Asolo79, Adobe Stock