Des médecins de l'université de Lubeck ont réussi à fixer directement une jambe artificielle sur ce qui restait du fémur d'un patient originaire du Land de Mecklembourg – Poméranie Occidentale.
Cela vous intéressera aussi

L'homme avait du être ampute au-dessus du genou après un accidentaccident de motomoto. La qualité de sa prothèseprothèse, dont le mouvementmouvement de l'articulationarticulation est régi par un microprocesseurmicroprocesseur, est telle qu'elle lui permet de faire de la bicyclettebicyclette et de monter un escalierescalier pratiquement aussi bien qu'un valide.

Ces performances s'expliquent en grande partie par le mode de fixation de la prothèse L'ancrage direct dans le fémurfémur soulage le moignon et permet de ce fait un effort plus intense sans que le porteur ressente une gêne supplémentaire. Bien entendu, la fixation est réversibleréversible. A tout moment, la prothèse peut être retirée à l'aide d'une simple clef a six pans.