Santé

L'aspirine, garantie importante de succès d'un pontage

ActualitéClassé sous :vie

-

Selon l'American Heart Association, 355 000 personnes aux Etats-Unis ont subi des pontages en 1999.

Crédits : INSERM ALPHA PICT 2000 Radiographie du thorax après pontage coronaire. On distingue les fils de suture en acier au niveau du sternum.

Une étude menée sur 5 065 personnes dans 70 hôpitaux entre 1996 et 2000 par Ischemia Research and Education Foundation, une association à but non-lucratif de San Francisco (Californie) indique que la prise immédiate d'aspirine suite à un pontage coronarien entraîne une baisse du taux de mortalité qui passe alors de 4 à 1,3%.

Depuis longtemps, l'aspirine est préconisée pour éviter une coagulation excessive, mais beaucoup d'équipes chirurgicales ne l'utilisaient pas justement du fait des risques de saignements post-opératoires.

Publiée dans le New England Journal of Medicine, cette étude démontre que le risque d'hémorragies est très bas, tandis que les propriétés de l'aspirine empêchent la formation de caillots de sang dans les vaisseaux greffés, souvent à l'origine de dommages au niveau des reins et de l'intestin, et réduisent les inflammations post-opératoires.

Les commentaires des experts sont unanimement positifs quant à la qualité et à l'importance des résultats obtenus.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi