Santé

Les animaux, fins stratèges

ActualitéClassé sous :vie , espèce , insecte

Dans le monde animal, les individus effectuent les choix entre impulsivité et patience. Un cas classique, auquel tous les animaux sont confrontés, y compris les humains, est le choix entre une récompense immédiate et peu importante en nourriture et une autre différée mais plus consistante. Dans de tels cas, l'impulsivité trompe habituellement la patience, les individus manquant à reporter la gratification. Les chercheurs ont essayé d'analyser ces comportements.

Un ouistiti

En comparant deux espèces de singes mettant en ouvre des stratégies très différentes pour se procurer de la nourriture, les chercheurs ont montré qu'elles exhibaient des propensions non similaires à la patience ou à l'impulsivité. Ils ont étudié, chez deux espèces de singes du Nouveau Monde, le tamarin (Saguinus oedipus) et le ouistiti commun (Callithrix jacchus), les réactions face à une récompense nécessitant soit une attente, soit de parcourir une distance.

Face à un choix entre une récompense relativement faible et facilement accessible et une autre plus conséquente et distante, les tamarins entreprennent d'aller plus loin que les ouistitis. Les tamarins cependant, au niveau du délai d'attente, à la différence de ce qui se passe concernant la distance à parcourir, agissent de manière plus impulsive. Ils parcourent de grandes distances pour se nourrir d'insectes, alors que les ouistitis parcourent des distances relativement courtes pour s'alimenter d'exsudats d'arbres.

De précédentes recherches avaient permis de déterminer que les ouistitis attendaient deux fois plus longtemps que les tamarins pour une récompense. Cela apparaît lié aux nécessités adaptatives de chaque espèce : les ouistitis se nourrissent tout d'abord d'exsudats d'arbres, aliment qui demande de la patience, d'attendre que la sève exsude, alors que les tamarins se nourrissent d'insectes, ce qui demande vitesse, action impulsive.

Les recherches indiquent que les propensions à la patience ou à l'impulsivité diffèrent d'un contexte à un autre, peuvent dépendre des niches écologiques des animaux et de leur interaction journalière avec le monde naturel.

Cela vous intéressera aussi