Santé

Nouvelle classe de médicaments contre le Sida sur le marché américain

ActualitéClassé sous :médecine , SIDA

-

La Food and Drug Administration a donné son accord pour la commercialisation d'un médicament de lutte contre le Sida d'un nouveau genre, le premier depuis sept années à proposer un mode inédit d'attaque du virus.

Crédits : www.cafeduweb.com

Ce médicament, l'enfuvirtide ou T-20, est ce qu'on appelle un "inhibiteur de fusion" qui permet d'empêcher le virus de pénétrer dans les cellules du système immunitaire.

Il sera commercialisé sous le nom de marque Fuzeon par le géant pharmaceutique Roche et la société de biotechnologies Trimeris en Caroline du Nord.

Jusqu'à présent, la médecine disposait de deux douzaines de médicaments anti-VIH répartis en trois classes : les inhibiteurs de la protéase (IP), les inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI) et les inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI).
L'introduction sur le marché du premier inhibiteur de fusion vise en priorité les malades devenus, au fil de leur traitement, résistants à un ou plusieurs de ces autres médicaments.

Mais la question du coût risque de poser problème. Le T-20, une molécule de 36 aminoacides, est en effet particulièrement difficile à synthétiser et donc cher (de l'ordre de 20 000 dollars pour un an de thérapie).
La production prévue en 2003 devrait permettre de traiter 15 000 patients (dont 10 000 aux Etats-Unis), 32 000 l'année suivante et 40 000 en 2005.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi