Santé

L'infertilité masculine liée à d'autres problèmes de santé

ActualitéClassé sous :médecine , sperme , spermatozoïde

Une étude sur 9.000 hommes ayant un problème d'infertilité a trouvé une corrélation avec d'autres ennuis de santé comme l'hypertension. L'infertilité pourrait donc être un signe évocateur d'autres problèmes de santé générale.

L’infertilité masculine s’accompagne souvent d’autres problèmes de santé. © Sander van der Wel, flickr, cc by sa 2.0

Environ 10 % des couples rencontrent des problèmes de fertilité et dans la moitié des cas il s'agirait de causes liées à l'homme. La faible quantité de spermatozoïdes, un nombre conséquent de gamètes anormaux et leur faible mobilité contribuent à l'infertilité d'un couple. Dans un article de la revue Fertility and Sterility, des scientifiques de la Stanford University School of Medicine ont étudié la relation entre la qualité du sperme et la santé générale d'hommes qui rencontraient des problèmes d’infertilité.

Les chercheurs ont analysé les données médicales de 9.387 hommes, la plupart ayant entre 30 et 50 ans (moyenne d'âge : 38 ans), qui ont consulté l'hôpital de Stanford entre 1994 et 2011 pour déterminer la cause de leur infertilité. Le volume du sperme, la concentration et la motilité des spermatozoïdes ont été mesurés. Les chercheurs ont alors comparé la santé de ceux qui montraient des défauts dans leurs spermogrammes et ceux qui n'en avaient pas.

Les chercheurs ont compté que 44 % des hommes testés avaient un problème de santé supplémentaire. En particulier, il y avait un lien entre la mauvaise qualité du sperme et des maladies du système circulatoire : hypertension, maladie vasculaire et cardiaque. Les sujets hypertendus ou souffrant d'autres maladies cardiovasculaires (maladie artérielle périphérique, cérébro-vasculaire ou cardiaque non-ischémique) avaient un taux plus élevé d'anomalies dans leur sperme. Mais d'autres maladies apparemment sans lien ont aussi été observées : en définitive, les hommes atteints de maladies endocrines, circulatoires, génito-urinaires et de peau affichaient un taux significativement plus élevé d'anomalies spermatiques.

L’ICSI (injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde) peut apporter une solution lorsque la qualité du sperme est en cause. © Eugene Ermolovich (CRMI), Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

Un avertissement sur l'état de santé

Selon Michael Eisenberg, principal auteur de l'étude, la fréquence élevée d'autres maladies chez ces hommes pourrait être due au fait que 15 % des gènes du génome humain ont un lien avec la reproduction : la plupart de ces gènes ont aussi d'autres fonctions dans l'organisme. Constat est fait par ailleurs que le traitement d'une maladie provoque des problèmes de procréation.

Cette étude souligne la nécessité d'un examen complet des hommes qui rencontrent des difficultés à procréer, comme l'explique Michael Eisenberg : « la santé d'un homme est fortement corrélée avec la qualité de son sperme. Étant donné la haute incidence de l'infertilité, nous avons besoin d'une vue plus large. Lorsque nous traitons l'infertilité des hommes, nous devrions aussi évaluer leur santé générale. Cette visite à une clinique de fertilité représente une bonne opportunité pour améliorer leurs traitements pour d'autres problèmes de santé, qui, nous le suspectons, pourraient vraiment aider à résoudre l'infertilité pour laquelle ils sont venus en premier lieu. »

En conclusion, il existe une relation entre une mauvaise qualité du sperme et le risque d'autres problèmes de santé apparemment non liés. D'après Michael Eisenberg. « L'infertilité est un avertissement : des problèmes de reproduction pourraient signifier des problèmes de santé générale. »

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi