Santé

Dossier : anomalies du cerveau et comportements étranges

ActualitéClassé sous :médecine , sens trompés , Belin

Découvrez le dossier « Les sens trompés, quand le cerveau dévoile ses faiblesses ». Les spécialistes du cerveau rencontrent régulièrement des personnes aux symptômes inquiétants, surprenants, souvent inexpliqués. Pour poser ses diagnostics, le neurologue mène enquêtes médicales et scientifiques avec perspicacité. Un voyage surprenant dans les recoins du cerveau.

Bien que le cerveau soit l'outil le plus complexe connu de l'Homme, il lui arrive d'avoir des faiblesses. Hallucinations, comportements décalés, ou encore frayeurs prennent parfois naissance dans les neurones.

 

La surdité verbale est l'incapacité de reconnaître les sons de la parole. Le langage ressemble au bruit du vent dans les arbres ou à une sonnerie de téléphone.

 

Qu'est-ce donc que cette « surdité verbale » qui ne perturbe que l'audition des mots ? Dès la fin du XIXe siècle, des neurologues ont décrit des cas de patients se trouvant dans l'impossibilité de comprendre les sons du langage.

 

La maladie de cire : une maladie méconnue, la maladie des corps de Lewy, produit des symptômes qui évoquent à la fois ceux de la maladie d'Alzheimer et ceux de la maladie de Parkinson.

 

La maladie des corps de Lewy (ou plus précisément à corps de Lewy disséminés) n'évoque guère de réactions auprès du grand public. Pourtant, il s'agit de la deuxième cause de « démence dégénérative », après la maladie d'Alzheimer.

 

« Mourir, mourir de rire, c'est possiblement vrai », chantait Jacques Brel. Tellement vrai que, pour certaines personnes, le rire devient un supplice.

 

Comment analyser le rire ? Il peut être considéré comme la résultante de deux phénomènes : d'une part, des actes moteurs complexes, d'autre part, un sentiment d'humeur positive et euphorique.

 

Elle est hospitalisée pour des douleurs au ventre. Quelques jours plus tard, elle fait des cauchemars horribles, a peur des insectes qui l'attaquent et ne sait plus où elle est. Le manque d'alcool la rend anxieuse et confuse.

 

Que sait-on exactement du delirium tremens ? Il survient chez des alcooliques chroniques quand ils arrêtent brusquement de boire ou quand ils diminuent notablement leur consommation.

 

À découvrir aux éditions Belin, Les sens trompés - Des anomalies du cerveau aux comportements étranges, un livre de Patrick Verstichel.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Si l’alcool peut provoquer une sensation d’apaisement à faible dose, son arrêt brutal chez un alcoolique peut provoquer des crises d’épilepsie et des épisodes de delirium tremens. © Evan89, DP