Santé

Le cancer tue moins qu'il y a trente ans

ActualitéClassé sous :médecine , cancer , décès

Le nombre de personnes qui meurent aujourd'hui en Europe du cancer serait plus faible que dans la génération précédente, selon deux études récentes.

En Grande-Bretagne, selon une étude du Cancer Research UK, le nombre de décès liés aux cas de cancers est de 12 % inférieur à ce qu'il était il y a une trentaine d'années. On assiste par exemple dans ce pays à une baisse de 20 % du nombre de femmes qui meurent d'un cancer du sein et de 37 % du nombre d'hommes qui meurent d'un cancer des testicules.

Le nombre de décès pour cause de cancer de l'estomac a diminué de 50 % dans la plus grande partie de l'Europe, selon les résultats de l'Institut Universitaire de Médecine Sociale et Préventive (Lausanne, Suisse). Ceci est confirmé par le Cancer Research UK.

"La réduction des taux de cancer est due à une combinaison de facteurs," déclare Peter Selby, du Cancer Research UK. Les antibiotiques ainsi qu'une meilleure hygiène aident à délivrer les hommes d'Helicobacter pylori, une bactérie qui serait responsable du cancer de l'estomac. En outre, les programmes d'examen aident à détecter les cancers cervicaux et les cancers du sein à un stade précoce, lorsque les traitements sont plus efficaces. Les thérapies se sont aussi améliorées. La radiothérapie, la chirurgie et la chimiothérapie sont couramment utilisées pour faire disparaître les tumeurs. Une tendance à fumer moins et à mieux manger intervient aussi dans la réduction des risques de cancer.

La diminution des taux de mortalité s'accompagne toutefois d'une augmentation, avec l'accroissement de la population, du nombre de cas de cancers. On estime à 10 millions le nombre de nouveaux cas de cancers chaque année à travers le monde. "Il est ainsi nécessaire de poursuivre l'effort financier en matière de recherche pour qu'un plus grand nombre de personnes encore survive à la maladie dans la prochaine génération," indique Michel Coleman, de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

Cela vous intéressera aussi