Le sotrovimab est un des rares anticorps thérapeutiques disponibles encore efficaces contre Omicron. © Siarhei, Adobe Stock
Santé

Feu vert pour le Xevudy, un des rares traitements encore efficaces contre Omicron

ActualitéClassé sous :Coronavirus , anticorps thérapeutiques , médicaments

Un nouveau traitement contre la Covid-19 a obtenu l'aval de la Haute Autorité de Santé. Il conserve son efficacité face au variant Omicron et permet de limiter significativement le risque d'hospitalisation et de décès.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quels sont les traitements existants contre la Covid ?  Plus de 4.500 études sont actuellement en cours pour des traitements anti-Covid. Aucun médicament miracle n'a encore été trouvé, mais il existe des pistes prometteuses. © Futura 

En complètement de la vaccination et des gestes barrières, il existe des médicaments mis au point pour limiter l'aggravation des symptômes de la Covid-19. Ils sont en général administrés à des populations à risque de forme grave dans les premiers jours suivant l'apparition des symptômes. Récemment, la Haute Autorité de Santé a autorisé l'accès précoce à un nouveau traitement anti-Covid-19, le Xevudy® de GSK, déjà autorisé par l'Agence européenne des Médicaments à la mi-décembre 2021.

Un anticorps thérapeutique toujours actif contre Omicron

Le Xevudy® est un biomédicament dont le principe actif est un anticorps monoclonal, le sotrovimab. Dans une série d'expériences réalisées en amont, les scientifiques se sont aperçus que beaucoup d'anticorps thérapeutiques perdent leur activité antivirale face au variant Omicron, sauf le sotrovimab. Ce dernier empêche le coronavirus d'entrer dans les cellules mais participe aussi à la destruction des cellules déjà infectées. Ces deux actions combinées réduisent le risque d'hospitalisation et de décès de 80 % après administration du traitement chez des personnes à risque de forme grave et qui n'ont pas besoin d'oxygénothérapie. 

Il peut être prescrit à toute personne, et aux adolescents dès l'âge de 12 ans, pesant plus de 40 kg ; il doit être administré par intraveineuse dans les cinq jours suivant l'apparition des symptômes pour être efficace. Les patients sont suivis durant la prise du traitement et dans l'heure qui suit. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !