Est-ce que comme les Pulseurs déjà engagés sur la plateforme de co-idéation EDF Pulse & You vous préférez vous souvenir des moments de vie heureux ? Quelle que soit votre réponse, n’hésitez pas à la partager… © EpicStockMedia, Adobe Stock
Santé

Émotions : que se passe-t-il dans le cerveau ?

ActualitéClassé sous :cerveau , bonheur , Émotions

La vie peut parfois décider de changer brusquement de direction. Pour le pire, mais aussi pour le meilleur. Il est bon de ne pas le perdre de vue en ces temps bousculés. Un premier job, un mariage ou encore la naissance d’un enfant sont autant de moments qui marquent une vie. De nombreux Pulseurs témoignent sur ce sujet et Futura s’est donc demandé comment ces instants d'émotions résonnent dans nos cerveaux. 

La vie, c’est une certitude, n’est pas un long fleuve tranquille. La vie ressemble plus à cette rivière qui s’emballe parfois, en plein orage. Une rivière qui peut chuter puis repartir dans le calme. Une rivière qui peut prendre un brusque virage. La vie est remplie de ces moments à part. Dont on se souvient essentiellement par les émotions qu’ils suscitent selon la communauté des Pulseurs qui partage ses idées sur la plateforme de co-idéation EDF Pulse & You. Et pour vous, comment décrivez-vous un moment de vie marquant ?  Aidez-nous à mieux les comprendre et tentez de gagner un Samsung Galaxy S21

Ces moments importants qui rythment nos vies seraient aussi bien à chercher du côté des mariages ou des naissances, des obtentions de diplômes et des réussites professionnelles que de ces moments plus simples, « où l’on se fait plaisir, où l’on se sent bien ». Une sortie en forêt ou un repas entre amis. Des moments de bonheur qui résonnent dans notre cerveau.

Depuis plusieurs années, les scientifiques étudient la question grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Et des régions qui s’allument dans les moments de bonheur, il y en a plus d’une. Le cortex préfrontal dorsolatéral, les aires cingulaires, les aires temporales inférieures ou encore certaines régions du cervelet. Il est aussi intéressant de noter que certains réseaux activés par les émotions positives le sont tout autant par les émotions négatives.

La plateforme de co-idéation EDF Pulse & You vous invite à partager vos moments de vie. © EDF Pulse & You

Rester maître de son bonheur

Voilà pour ce qui est de notre cerveau strictement émotionnel. Mais les chercheurs ont aussi identifié une région de notre cerveau réellement surprenante. Ils l’appellent le précunéus. Et elle fait comme un repli à l’arrière de notre cerveau. Sur la face interne du lobe pariétal du cortex cérébral. Cette zone un peu spéciale est capable de traiter à la fois des pensées rationnelles et des émotions. Elle guide aussi notre réflexion sur nous-mêmes, nous permettant de nous situer dans le temps, entre petites – ou grandes – histoires passées et projets d’avenir. Une capacité que les chercheurs jugent essentielle à atteindre un état de bien-être subjectif, comme ils appellent le bonheur.

Doit-on en conclure que nous ne pouvons avoir accès qu’à une part de bonheur prédéterminée par notre précunéus ? Pas tout à fait. Les scientifiques affirment qu’environ 50% de notre bien-être subjectif dépend de facteurs génétiques. Pour le reste, c’est à chacun de jouer. Peut-être en cultivant ces moments de vie dont parlent si bien les Pulseurs sur la plateforme EDF Pulse & You. Des moments qui ne dépendent parfois que de nous. Comme le fait de partager, chaque matin, son petit-déjeuner avec celle ou celui qu’on aime.

Les chercheurs semblent vouloir le confirmer. Certaines activités agissent sur nos connexions cérébrales. La pratique de la méditation, par exemple, pourrait provoquer une augmentation du volume du précunéus. Donnant du même coup, comme un élan de bonheur.

Vous aussi, rejoignez la communauté des Pulseurs, déposez vos idées et remportez l'une des dotations pour ce projet ! 

Sujet réalisé en partenariat avec les équipes d’EDF


Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !