Planète

Quels sont les animaux les plus rapides ?

VidéoClassé sous :zoologie

Ce tour du monde des animaux les plus rapides nous montre d'étonnants records sur terre, en mer et dans les airs. Tout le monde citera le guépard, bien sûr, mais qui est le plus rapide sous l'eau ? Et quelle vitesse atteint un oiseau en piqué ? Découvrez ces champions méconnus...

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

L'Homme le plus rapide au monde est officiellement Usain Bolt, qui a couru le 100 mètres en seulement 9,58 secondes le 16 août 2009 pendant les championnats du monde, à Berlin en Allemagne. Lors d'une course, il a été flashé à 44 km/h. Pour le reste du monde, le footing moyen est de l'ordre de 10 km/h. C'est relativement lent par rapport au reste du règne animal, mais on dit que l'Homme est l'un des plus endurants.

Le monde animal, en effet, fait beaucoup mieux. La vidéo démarre par le cas sans conteste le plus emblématique : le guépard, avec ses pointes à plus de 110 km/h. Ce félin parcourt jusqu'à huit mètres par foulée et peut en aligner quatre par seconde. C'est un superbe sprinter, capable d'accélérer pour atteindre 70 km/h en deux secondes, puis 90 km/h dans la seconde suivante. Il tient une vitesse moyenne de 94 km/h sur 500 m, mais ne dépasse pas 49,89 km/h sur les distances plus longues. Il doit donc avoir du mal, tout de même, à rattraper un springbok (ou gazelle à poche dorsale), une antilope d'Afrique capable de filer à plus de 110 km/h sur 400 m et même de tenir la distance en se limitant à 50 km/h. Le chevreuil pourrait, lui, suivre de près les guépards ou les springboks, avec des pointes comprises entre 90 et 100 km/h. En endurance, lorsqu'il fuit ses prédateurs, le chevreuil peut facilement tenir 40 km/h sur de longues distances.

Les oiseaux, rois de la vitesse

En mer, des poissons se montrent plus rapides que les mammifères marins. La vidéo montrent les champions bien connus : le makaire bleu (Makaira nigricans), l'espadon voilier (Istiophorus platypterus) et le requin mako. Il y a photo pour les départager. Dans la zone des 100 km/h en vitesse de pointe, les thonidés alignent trois sprinters, le thon rouge de l'Atlantique (Thunnus thynnus), le thon rouge du sud (Thunnus maccoyii) et le thon rouge du Pacifique (Thunnus orientalis). Mais en croisière, ces nageurs se contentent d'un paisible 12 km/h.

Les oiseaux sont de loin les animaux les plus rapides au monde. Certains dépassent les 200 km/h. Il faut cependant distinguer entre plané, vol battu et piqué, lequel permet des pointes inatteignables autrement. Dans ce domaine, le record homologué est celui du faucon pèlerin, avec une mesure à 389 km/h ! En moyenne, ce rapace plonge à 180 km/h et plane à environ 90 km/h. Pour l'aigle royal, la mesure la plus élevée a indiqué 320 km/h, mais qui sait s'il ne peut pas faire mieux ? D'ailleurs, il est en moyenne plus rapide que le faucon lorsqu'il plonge, avec 241 km/h. Pour les autres oiseaux, il est difficile de dresser un classement. Les martinets noirs et épineux se font remarquer avec des moyennes de l'ordre de 200 km/h. Le faucon gerfaut est aussi un rapace rapide, surpris par des chercheurs dans un piqué à 209 km/h. Enfin, l'immense frégate, surdouée du vol libre, croise à 153 km/h, mais serait, pense-t-on, capable de piquer à la vitesse du faucon pèlerin.

© Shutterstock