Le pont Charles à Prague relie la vieille ville, Staré Město, au quartier Malá Strana. © Delphotostock, Fotolia

Planète

De quand date le pont Charles à Prague ?

Question/RéponseClassé sous :tourisme , le pont Charles à Prague , Prague

Le pont Charles à Prague est un symbole de la capitale de la République tchèque. On y croise aujourd'hui musiciens, artistes, camelots et, bien sûr, beaucoup de touristes.

Dès le Xe siècle, un pont de bois traverse la rivière Vltava qui sera remplacé au XIIe siècle par un pont en pierre. En 1342, une violente fonte des glaces le détruit, l'empereur Charles IV décide la construction d'un nouveau pont. D'abord appelé pont de pierre, puis pont de Prague, ce sera le pont Charles à partir de 1870.

Les premières pierres du pont Charles à Prague

La construction du pont Charles à Prague a commencé en 1357. La date exacte fait encore débat. Zdenek Horsky, philosophe et astronome tchèque, avait proposé le 9 juillet 1357 à 5 h 31, date idéale, selon lui, pour que le pont traverse les âges. Un peu mystique, Charles IV, l'empereur à l'origine du projet du pont, a très bien pu l'approuver. Quoi qu'il en soit, le pont Charles a été l'unique pont traversant la Vltava (appelée aussi Moldau) jusqu'en 1741. Il a cependant connu quelques modifications dans son histoire. L'architecte et constructeur de la cour impériale Peter Parler aurait conduit en partie les travaux. La tour gothique, qui marque l'entrée du pont, est ornée de sculptures tandis qu'à l'autre extrémité, le pont est fermé par deux tours de hauteur inégale.

Le pont Charles au crépuscule. Côté Mála Strana, la tour de Judith et la tour Malostranska (la plus haute). © Nicolay N. Antonov, Fotolia

Des modifications au fil du temps

Les experts estiment que le pont Charles à Prague était plus long à son origine. Chaque extrémité aurait été raccourcie d'un pilier. Ainsi les tours implantées aujourd'hui à chacun des bouts du pont ne se trouvaient originellement pas aux extrémités. Trente statues, placées en vis-à-vis les unes par rapport aux autres, ont été ajoutées par les catholiques entre les XVIIe et XVIIIe siècles. La plus ancienne, représentant saint Jean Népomucène, date de 1683. Chaque pilier du pont Charles a aussi été surmonté d'une statue racontant l'histoire religieuse de Prague et de la République tchèque. Cette modification a eu lieu entre 1683 et 1714, en prenant modèle sur le pont Saint-Ange de Rome. Les meilleurs artistes de l'époque baroque s'illustrèrent dans un climat d'émulation artistique. Aujourd'hui, des répliques remplacent les statues originales.

Avec plus de 500 mètres de long et presque 10 mètres de large, le pont Charles qui relie la vieille ville (Staré Město) au quartier de Malá Strana, comptait autrefois quatre voies destinées aux calèches. Aujourd'hui, cette promenade piétonnière, symbole de la ville, est victime de son popularité. Aussi, pour éviter la foule qui s'y presse, privilégiez les premières heures du jour ou celles plus tardives, vous profiterez ainsi pleinement du charme des lieux et des magnifiques sculptures qui rythment cette galerie à ciel ouvert.

À noter

  • Le pont Charles a fait l'objet d'un dictionnaire de fables. L'une d'entre elles veut que des œufs aient été utilisés lors de sa construction en tant que liant au mortier.
  • Il repose sur 16 piliers.
  • Il est piéton depuis 1974.
  • Il est classé monument historique national.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi