Depuis avril 2020, le frelon asiatique a colonisé toute la France. Malheureusement, sa sous-espèce, Vespa velutina nigrithorax, s'est fort bien acclimatée sous nos contrées européennes et fait des ravages chez les abeilles et autres insectes pollinisateurs. Le frelon asiatique est considéré comme une espèce invasive, reconnaissable à ses pattes jaunes, ses ailes sombres, son thorax noir cerné d'un anneau jaune orangé marqué d'un triangle noir.

Le frelon asiatique, une espèce venue de l'Asie du Sud-Est, s'est installé en France depuis 2006. Sa présence s'avère être un danger tant pour l'apiculture que pour l'équilibre de l'écosystème. Le frelonfrelon asiatique menace nos abeilles car elles sont pour lui une source de nourriture. Les abeilles butineuses constituent 80 % du régime alimentaire d'un frelon asiatique en ville et 45 % dans les campagnes. Il suffit de cinq frelons asiatiques pour menacer une ruche d'extinction. Le reste de son régime alimentaire est composé d'insectes et de larves (chenilleschenilles, papillons, mouches, araignées).

Voir aussi

Les abeilles utilisent des excréments pour se défendre contre les frelons géants

Le frelon asiatique, une vraie menace pour l'écosystème. © DanelSolabarrieta, Flickr
Le frelon asiatique, une vraie menace pour l'écosystème. © DanelSolabarrieta, Flickr

Le frelon asiatique, un redoutable prédateur pour les abeilles

Le frelon asiatique en France déséquilibre de l'écosystème. La disparition des abeilles butineuses aurait des conséquences dramatiques sur la flore. En effet, les abeilles ont un rôle de pollinisatrices, elles permettent, en butinant, la reproduction de la plupart des fleurs et des plantes.

Le frelon asiatique est-il une menace pour l'Homme ? Les frelons asiatiques vivent généralement loin des Hommes et ne se montrent pas agressifs envers eux. En cela, on peut considérer qu'ils ne sont pas une menace. Il faut cependant rester vigilant en cas de piqûres, surtout pour les personnes sensibles. Si vous repérez une ruche de frelons asiatiques, ne la détruisez pas vous-même. Signalez sa présence à votre commune qui se chargera de la faire détruire.