La blatte américaine (Periplaneta americana) mesure jusqu’à quatre centimètres de long. © Len Worthington, Flickr

Planète

Quelle est la différence entre une blatte et un cafard ?

Question/RéponseClassé sous :insecte , blatte , cafard

Ces deux termes désignent en réalité le même insecte mais s'emploient généralement pour des contextes différents dans le langage courant.

Blatte, cafard et cancrelat désignent en réalité le même insecte, qui appartient à l'ordre des blattoptères (Blattodea) avec les termites. Alors que blatte est l'appellation scientifique officielle, le terme cafard a généralement un sens péjoratif (d'où les expressions avoir le cafard, cafarder, etc.) et désigne les espèces nuisibles que l'on trouve dans les habitations. Sur les 4.000 espèces de blattes existant dans le monde, seules quelques-unes sont dites domestiques, parmi lesquelles la blatte germanique (Blattella germanica), la blatte des meubles (Supella supellectilium), la blatte orientale (Blatta orientalis) ou la blatte américaine (Periplaneta americana). Le terme cancrelat est lui plutôt utilisé au Québec.

Nuisances causées par les cafards

Très résistant, le cafard apprécie la chaleur, l'humidité et l'obscurité ; c'est pourquoi on le trouve souvent dans la cuisine, la salle de bains et l'arrière des appareils électroménagers. Omnivore, il se nourrit de denrées alimentaires avec une préférence pour le sucré, mais aussi de papier, de cheveux, de matière en décomposition ou encore de cadavres d'autres cafards. Les nuisances sont dues à l'odeur nauséabonde qu'il dégage, les excréments marrons-noirs et les maladies qu'il est susceptible de véhiculer. Les cafards peuvent également contaminer les denrées alimentaires et causer d'importants dégâts financiers pour les entreprises et les restaurants.

Des blattes hors de la maison

En dehors des blattes domestiques, on trouve en France une vingtaine d'espèces de blattes « sauvages », la plupart appartenant au genre Ectobius. Ces dernières vivent à l'extérieur, dans les jardins, les forêts, les herbes, les feuilles mortes, ou encore sur les buissons.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi