Un instant, ce harfang des neiges, surpris à Saint-Pierre-et-Miquelon, fixe le photographe de son regardregard profond. Peut-être pour le jauger. Voit-il en lui une menace ? Ce que ne raconte pas la photo, c'est que le hibou semble ensuite ignorer l'intrus. Mais à n'en pas douter, s'il bouge, l'animal prendra son envol.

Notez que les yeuxyeux du harfang des neiges sont normalement jaunes. Ils permettent au hibou de détecter des mouvementsmouvements à un kilomètre de distance. Ils sont cependant incapables de rouler dans leur orbiteorbite, forçant l'animal à tourner la tête pour regarder sur le côté. © Grégory Pol, tous droits réservés