Planète

L'art cycladique : marbre, vase...

Dossier - Grèce : voyage aux Cyclades, perles de l'Égée
DossierClassé sous :Grèce , Cyclade , île grecque

Découvrez l’archipel égéen des Cyclades pour un voyage fascinant dans la Méditerranée orientale. Le décor de carte postale est bien connu, mais nous remonterons le temps jusqu’au Bronze ancien pour rencontrer la civilisation cycladique, fleuron du commerce et d’un art étonnamment moderne, à la merci d’un volcan.

  
DossiersGrèce : voyage aux Cyclades, perles de l'Égée
 

Sculptures étonnantes, poteries magnifiques... La simplicité et le dépouillement de l'art cycladique est une démonstration éclatante de l'adage « less is more » (« moins c'est bien »).

Les sculptures du Cycladique ancien, nommées idoles -- bien que l'on ne sache pas du tout quel était leur rôle --, constituent une grande famille d'objets dans laquelle on essaie encore aujourd'hui de mettre de l'ordre.

Idole cycladique. © DP

Il serait abusif de vouloir déterminer un ordre allant de la sculpture la plus primitive à la plus évoluée. Il y a des formes très simples, schématiques même, des figurines féminines en forme de violon, une série de statuettes avec les bras croisés sur le corps, qui semblent plus complexes.

Idole cycladique. © DP

La tête, assez épaisse, est plus ou moins en forme de lyre, le visage, convexe, est souligné par un nez proéminent, seule indication du visage : pas d'yeux, pas de bouche. La forme du corps, en trapèze, montre souvent des seins, une taille marquée et les jambes, distinctes l'une de l'autre, légèrement fléchies ainsi que des pieds tendus. D'autres idoles sont plus élancées ; sur d'autres encore, les jambes ne sont séparées que par une ligne creuse.

La taille du marbre

On ne sait pas trop quels étaient les instruments utilisés pour tailler le marbre, mais les détails ont pu être réalisés avec l'obsidienne, et le polissage avec l'émeri ou la ponce. Plusieurs figurines portent des traces de réparation dont on ne sait pas si elles sont contemporaines de la fabrication, ou si elles sont intervenues à la suite d'une fracture de la statuette terminée. De très nombreuses spéculations ont été faites par les chercheurs, pas vraiment concluantes. Pour ma part, je préfère tout simplement les regarder et me laisser envahir par leur charme, stupéfaite par leur modernité.

Idole de type Dokathismata. © Nama, cc by nc 2.0

Quant aux artistes, il est probable que certains voyageaient d'île en île, venant même de Crète, mais là aussi ce ne sont que des suppositions.

Pyxide en chlorite (Akrotiri). © Claire König

On trouve de nombreux récipients en marbre, mais aussi en stéatite, schiste chloriteux et grès. Les formes sont simples : vases coniques, petites coupes, vases à col, coupes à pied en forme de calice, plats rectangulaires, pyxides, pots cylindriques à couvercle, etc. Le décor est lui aussi très simple : quelques incisions, rectilignes le plus souvent. Il se complique sur les pots zoomorphes, où un animal est représenté dans la totalité du vase, pas seulement pour le bec, l'anse ou la panse.

Les vases de terre

Vase à l’hirondelle (Santorin). © Claire König

Les vases cycladiques de terre cuite, nombreux dans les tombes mais aussi dans les maisons, sont très variés : la matière s'y prête facilement, ce qui n'est pas le cas de la pierre (voir ci-dessus). La pâte est assez grossière, mais elle est polie avant d'être décorée, et les couleurs de la terre témoignent de l'irrégularité des cuissons. La terre est souvent décorée d'une couverte, d'incisions, de divers motifs. Pour la décoration en relief, on passe progressivement de l'incision à l'estampage, et des formes en arêtes de poisson à des lignes courbes ou des spirales.

Vase oiseau (Santorin). © Claire König

Les pots à bec verseur sont admirables de simplicité, mais les formes sont multiples : aryballes (vase à panse globulaire), skyphoi (gobelets), cratères, pyxides et même kernos.

Le travail du métal

On est donc à l'époque du Bronze ancien et on a évidemment cherché des témoignages d'activité métallurgique. Résultat : environ 300 objets en bronze, le plus souvent à l'arsenic. Les formes sont les mêmes ou peu s'en faut que celles de la métallurgie primitive du cuivre, du plomb ou de l'argent. Les procédés utilisés sont le martelage ou la fonte solide reprise à froid.

Tous ces objets ont des formes typiques du monde égéen. On trouve des couteaux, poignards, épées, pointes de lance et de flèche, outils de charpentier (haches et ciseaux à bois), outils domestiques (alènes, hameçons, spatules, grattoirs, rasoirs, épingles, etc.). Quelques bijoux aussi : bracelets, boucles d'oreilles, diadèmes, etc.