Planète

Un taux de reproduction très bas chez les dugongs

Dossier - Les dugongs, animaux magiques, menacés d'extinction
DossierClassé sous :zoologie , dugong , sirénien

Isabelle Croizeau

Les dugongs sont en danger ! L'un des deux seuls représentants de l'ordre des siréniens voit ses populations diminuer dans toutes les eaux du globe, face à une pression anthropique de plus en plus forte.

  
DossiersLes dugongs, animaux magiques, menacés d'extinction
 

Les dugongs, difficulté supplémentaire pour la survie de l'espèce, se reproduisent lentement : mâles et femelles n'atteignent la maturité sexuelle que vers dix ans, et il semblerait, même si la reproduction est possible toute l'année, que les mères ne donnent naissance à un petit, unique, que tous les 4 ou 5 ans !

Jeune dugong. © U.S. Geological Survey, Wikimedia commons, CC by 2.0

Après un an de gestation, le petit dugong mesure à la naissance environ un mètre et pèse une trentaine de kilos, il a une peau très claire qui foncera en grandissant. Poussé par sa mère vers la surface dès la naissance, il aspire sa première goulée d'air et entame sa vie de mammifère. Il est allaité pendant au moins un an et demi, avant qu'il ne soit capable de digérer lui aussi les plantes marines.

Le dugong mesure un mètre à la naissance. © Alexis Rosenfeld, toute reproduction et utilisation interdites

Se pourrait-il que les dugongs régulent leur reproduction ?

Mais au moindre déséquilibre, si la nourriture par exemple n'est pas assez abondante, les dugongs comme poussés par la crainte instinctive de ne pouvoir nourrir leur progéniture, cessent de se reproduire. Le rapport du professeur Marsh insiste donc sur la nécessité de protéger les prairies marines dans toutes les zones où existent encore des colonies.

Les dugongs se reproduisent peu. © Alexis Rosenfeld, toute reproduction et utilisation interdites