Planète

Fossiles : des résultats à la mesure de nos espoirs

Dossier - Le baluchithère : un géant fossile au Pakistan
DossierClassé sous :paléontologie , fossile , baluchitère

-

La redécouverte du plus grand mammifère terrestre de tous les temps au Pakistan permet une meilleure compréhension de son anatomie, de son environnement et précise son âge géologique, partons à la découverte du Baluchitère.

  
DossiersLe baluchithère : un géant fossile au Pakistan
 

Des milliers de fossiles de mammifères (mastodontes, rhinocéros, schizothères, antilopes, anthracothères, carnivores, rongeurs), reptiles et poissons ont été récoltés année après année dans les environs.

Leur présence confirme en partie les données admises : la ville de Dera Bugti est essentiellement entourée de dépôts datant du Miocène inférieur, légèrement postérieurs à la collision entre les plaques Afrique et Eurasie, il y a environ 20 millions d'années.

Cependant, quelques surprises nous attendaient, notamment grâce à la clairvoyance de Kehar, guerrier Bugti depuis devenu le « braz » (frère) de Jean-Loup Welcomme. Cependant, certains fossiles typiques de la région, découverts au siècle dernier, manquaient toujours dans nos récoltes, notamment Baluchitherium (« la bête du Balouchistan »).

Plusieurs étapes de la reconstitution du squelette composite de baluchithère à Dera Bugti, en 1999. Après avoir disposé les os disponibles selon leur position anatomique et reconstitué la forme de l'animal en chair, Pierre-Olivier Antoine souligne le contour du profil gauche de l'individu avec de la peinture blanche. Il complète ensuite les parties manquantes avec de la peinture antirouille marron. Le squelette composite ainsi reconstitué est enfin photographié depuis le toit de la Guest House. © 1999 MPFB (MB, LM, JLW).

Ce rhinocéros sans corne, le plus grand mammifère terrestre qui ait jamais été découvert, avait été pour la première fois signalé par Pilgrim en 1908, et baptisé Aceratherium bugtiense (« le rhinocéros sans corne des Bugti »), avant que Forster-Cooper ne crée en 1911 pour la même espèce le genre Paraceratherium (« presque Aceratherium »), puis le genre Baluchitherium, deux ans plus tard.

Depuis, d'autres découvertes de baluchithères ont eu lieu en Asie centrale et jusqu'en Europe centrale et dans les Balkans. Ces restes sont partout ailleurs datés de l'Oligocène (34 à 24 millions d'années) grâce aux rares faunes associées ou à des datations absolues (paléomagnétisme, volcanisme).