Planète

La pointe de l'Aiguillon, l'un des plus grands sites migratoires européens

Dossier - Des Sables d'Olonne à la Pointe d'Aiguillon
DossierClassé sous :géographie , oiseau , migration

-

Le littoral de la Vendée est connu pour ses sites ornithologiques prestigieux comme les baies de Bourgneuf et de l'Aiguillon. Mais il existe autour de la station balnéaire des Sables-d'Olonne une concentration de petits spots ornithologiques remarquables.

  
DossiersDes Sables d'Olonne à la Pointe d'Aiguillon
 

La baie de l'Aiguillon, sur la côte atlantique française, est une vaste zone humide à cheval sur les départements de Vendée et de Charente-Maritime. Au sein de cet espace de vasières et de près salés, la Pointe de l'Aiguillon est un site remarquable : chaque année, plus de 400 000 oiseaux (passereaux et limicoles principalement) passent par ce spot pour rejoindre leurs quartiers d'hiver dans le sud de l'Europe et en Afrique.

Pour réaliser un suivi scientifique de ce phénomène, le Groupe Ornithologique Vendéen, puis la Ligue de Protection des Oiseaux, ont mis en place un camp de comptage sur la pointe du 1er septembre au 30 Novembre.

  • Accès

La pointe de l'Aiguillon se trouve au sud-ouest du département de la Vendée, au bout de la Baie de l'Aiguillon.

De la Roche-sur-Yon, prendre la direction de la Tranche-sur-Mer, puis de l'Aiguillon-sur-Mer.

Des Sables-d'Olonne, prendre la direction de Luçon, puis tourner à droite au Pont-Rouge vers la Tranche-sur-Mer, puis de l'Aiguillon-sur-Mer.

De Luçon, prendre la direction de l'Aiguillon-sur-Mer. A l'Aiguillon, suivre la rivière le Lay, jusqu'à l'extrémité de la digue de l'Aiguillon. Au parking, rejoindre la plage pour aller jusqu'à l'extrémité sud du cordon dunaire (la Pointe de l'Aiguillon). (Les bâtiments situés à gauche du petit parking sont interdits au public. Ne pas essayer d'en franchir l'enceinte grillagée.)


Carte d'accès à la pointe de l'Aiguillon

  • Présentation

La pointe de l'Aiguillon est située à l'extrémité sud d'un cordon dunaire. Différents habitats sont visibles sur le site : dune mobile, dune grise, dune fixée, prés salés, grève sablonneuse, vasière, quelques buissons et arbustes qui forment une mosaïque propice à l'observation des oiseaux migrateurs, qui font souvent une pause avant de franchir la vaste Anse de l'Aguillon toute proche. C'est cette situation "d'entonnoir" qui fait de la pointe un spot privilégié pour l'observation des oiseaux en migration. En 1995, 420.000 migrateurs ont été comptés lors du suivi annuel organisé par la LPO Vendée.

Les conditions météo sont un élément clé de la migration : un vent orienté Sud est favorable, ainsi qu'un ciel dégagé. Le mieux est de s'y rendre en début d'après-midi (ce qui est parfois un peu dur en août ou même en septembre quand il fait chaud) pour avoir le soleil derrière soi.


La Pointe de l'Aiguillon est idéalement placée à l'extrémité d'un couloir de migration.
© Ornithomedia.com

Pour profiter du passage des limicoles et des laridés, l'idéal est de se poster sur la plage avant la marée haute de façon à voir les oiseaux se rendre sur leurs reposoirs. À marée basse, les vasières s'étendent à perte de vue et les oiseaux sont éparpillés sur l'immensité du site.