Tech

Google Sites, créateur de sites Web collaboratifs

ActualitéClassé sous :informatique , Google Apps , Google Sites

La dernière production de Google, issue du rachat de la société JotSpot, permet d'ajouter un peu de wiki dans un site Web pour partager des informations ou travailler à plusieurs.

Il suffit de s'inscrire pour ouvrir un compte Google Apps mais il faut avoir un nom de domaine.

Un nouveau service vient d'être ajouté à Google Apps, ensemble d'outils bureautiques en ligne. Sites, c'est son nom, sert à créer des sites Web orientés vers une utilisation par un groupe de personnes. Chacun pourra y déposer des éléments, textes, fichiers, vidéos ou images, à la mode wiki. Ce service n'est autre, d'ailleurs, qu'une version remaniée du logiciel conçu par la jeune société JotSpot, que Google a achetée en octobre 2006.

Ce logiciel a été simplifié et a perdu au passage quelques fonctionnalités qui en faisait un outil destiné aux entreprises pour mettre en place un service de partage wiki sur un intranet. Moins ambitieux, Google Sites permet de créer un site collaboratif assez simple. Il pourra servir à une entreprise mais aussi à des particuliers. Les utilisateurs autorisés pourront s'échanger des fichiers et ajouter aux pages des photos (en mode Web avec Picasa), des agendas (avec Google Agenda) ou des vidéos provenant de YouTube. Google permet donc surtout d'utiliser les services déjà existants... de Google. Mais un programmeur ne pourra pas s'en servir pour ajouter du code et des fonctions personnelles. Google Sites est donc un système clé en main.

Wiki simplifié

Plusieurs modèles sont proposés, notamment pour la gestion d'un projet collaboratif, la réalisation d'un CV ou le travail d'un groupe d'élèves piloté par un enseignant. Pour l'utiliser, il faut déjà disposer d'un nom de domaine. On ne peut donc pas « wififier » un site personnel déjà existant hébergé chez un fournisseur d'accès. Il faut aussi passer par un compte Google Apps. Pour l'instant, le service n'a pas encore été francisé mais devrait l'être prochainement.

Ce logiciel vient concurrencer bien d'autres produits du même genre, proposés par IBM (Lotus), par Microsoft (SharePoint) ou encore Yahoo (Zimbra). Certains sont spécifiquement destinés à la création de véritable site wiki, comme XWiki. Pour l'instant, à part GMail et GTalk, les services bureautiques de Google Apps (traitement de texte en ligne notamment) n'ont pas rencontré un franc succès. Cet additif offrira-t-il une seconde jeunesse à Google Apps ?

Cela vous intéressera aussi