Le têtard est le stade de développement intermédiaire des batraciens. © Christian Fischer, CC

Planète

Têtard

DéfinitionClassé sous :zoologie , têtards , larve aquatique

Le têtard est la larve aquatique des amphibiens, stade intermédiaire entre le stade embryonnaire et le stade subadulte. Il se caractérise par une grosse tête qui se confond avec son corps (d'où son nom) et une queue natatoire. Il respire par des branchies internes recouvertes par la peau très molle et perméable. Le têtard s'apparente ainsi à un poisson, à part qu'il ne possède qu'une nageoire caudale.

Le développement du têtard

Au bout d'une quinzaine de jours, les branchies externes sont remplacées par des branchies internes, à leur tour phagocytées tandis que se développent des poumons. Dès lors, l'animal est obligé de venir à la surface pour respirer. Parallèlement, le têtard perd progressivement sa queue et des pattes apparaissent.

Il existe néanmoins des cas très particuliers de têtards : chez la Grenouille paradoxale (Pseudis paradoxus), le têtard est ainsi plus gros que l'adulte et rétrécit au fur et à mesure ! À noter que certains anoures comme le crapoudel (Paedophryne amauensis) ne passent pas par le stade têtard.

Le têtard vit dans l’eau et respire par des branchies. © Mark Yokoyama, Flickr

La vie du têtard

Les premiers jours, le têtard est fixé par deux ventouses à une herbe et se nourrit des restes de l'œuf, puis d'algues. Il se met ensuite à nager librement et devient carnivore comme chez certaines espèces tel le crapaud, mangeant des vers de terre tombés dans l'eau, de poissons morts et d'insectes. Lorsque la nourriture est rare, le têtard devient cannibale, n'hésitant pas à engloutir vivant ses homologues. Les grenouilles et les crapauds pondent habituellement plusieurs centaines d'œufs à la fois. Néanmoins, peu de têtards parviendront à l'âge adulte, car ils sont particulièrement vulnérables aux prédateurs (libellules, poissons, salamandres, insectes aquatiques...)

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Un étonnant crapaud au squelette fluorescent  Au Brésil, il est un crapaud qui a trouvé un moyen étonnant de faire oublier sa toute petite taille. Éclairés par une lampe UV, sa tête et son dos se mettent à briller. À cause d’un squelette hautement fluorescent, expliquent les chercheurs. Une nouvelle curiosité de la nature à découvrir en vidéo. 

À voir aussi :