Planète

Nasique

DéfinitionClassé sous :zoologie , primate , singe
Photo d'un nasique. © Bjorn Christian Torrissen, CC by SA 3.0

Nasique (Wurmb 1787) - Nasalis larvatus

  • Ordre : Primates
  • Famille : Cercopithecidae
  • Sous-famille : Colobinae
  • Genre : Nasalis
  • Taille : 0,55 à 0,75 m (longueur de la queue 0,55 à 0,75 m)
  • Poids : 10 à 24 kg
  • Longévité : 12 à 15 ans

Statut de conservation UICN : EN En danger

Description du nasique

Le nasique est un singe de taille moyenne essentiellement arboricole qui se caractérise surtout par son appendice nasal qui, chez les mâles âgés, s'allonge pour recouvrir entièrement la bouche au point qu'il doive l'écarter de la main pour pouvoir s'alimenter normalement. Cet organe rougit lors des parades nuptiales ou lorsqu'il est excité, et gonfle pour faire office de sac de résonnance lors de ses vocalisations. Pour cette particularité destinée à séduire les femelles, le primate a été surnommé le Cyrano du monde simien. Chez les nouveau-nés et les jeunes, le nez semble retroussé. La face et le nez son habituellement de couleur chair et le front est barré d'une bande marron foncé. Son poil adopte divers tonalités de brun roussâtre plus foncé sur le dos que sur la partie ventrale.

Chez le mâle adulte la face extérieure des membres est grise, voire argentée. La paume des mains et la plante des pieds sont noires. Au sol, le nasique se déplace debout sur ses pattes postérieures ainsi qu'à quatre pattes. De nombreux groupes ont été filmés se déplaçant en file indienne sur des sentiers forestiers. Le singe se distingue également par son gros ventre. En effet, comme il se nourrit essentiellement de feuilles peu faciles à digérer, il passe le plus clair de son temps à manger.  

Nasique mâle. © David Dennis, CC by SA 2.0

Habitat du nasique

On ne trouve le nasique ou « Long Nez »,  Nasalis larvatus, que sur l'île de Bornéo dans les forêts de mangroves côtières, ou dans les forêts humides fluviales de plaine. Une autre espèce, Simias concolor, vit exclusivement dans les îles Pagaï en Indonésie. Il ne possède pas le long appendice de son cousin mais au contraire un nez court et relevé vers le haut.

Nasique dans la canopée. © Axel Heller, CC by SA 3.0

Comportement du nasique

Le nasique mène une vie sociale et grégaire en groupes de quinze à trente singes souvent composés d'individus du même sexe. Les groupes mâles sont composés de juvéniles, d'adolescents et d'adultes. Chaque bande à la tête duquel on trouve plusieurs mâles, occupe un territoire de 2 à 4 km². Les groupes constitués de femelles sont moins importants. Leur organisation sociale est très rudimentaire.

C'est un animal diurne qui est plutôt actif en fin d'après-midi. Le singe est un acrobate hors pair qui se déplace surtout dans les frondaisons. Il est casse-cou dans la mesure où pour passer d'un arbre à l'autre, il se jette dans le vide sans trop s'assurer de l'endroit où il va atterrir. Ses sauts qui peuvent atteindre 8 mètres, peuvent l'amener sur une branche morte. Si celle-ci se brise, il retombe en chute libre jusqu'à ce qu'il puisse s'agripper à une autre branche ou une liane. Cette vie de voltigeur n'est pas sans risques car un primate sur quatre présente des lésions sérieuses voire des fractures ressoudées aux membres ou aux mains. Il dort dans les arbres à une hauteur variant entre 12 et 15 mètres pour échapper aux prédateurs. Mais ce qui distingue réellement le nasique de ses cousins, c'est sa faculté à nager. C'est d'ailleurs la seule espèce à nager et à plonger avec aisance, parfois d'une hauteur de 15 mètres, et de se déplacer sous l'eau en apnée. Ils nagent à une vitesse étonnante à la façon des chiens. Le nasique possède une gamme étendue de vocalisations qui vont du hurlement au grondement, au cri simple ou à celui ressemblant à un coup de klaxon. Il pratique le toilettage pour entretenir le lien social.

Nasique assis sur le tronc d'un arbre. © Benjamint444, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du nasique

La reproduction du nasique a été très peu observée en milieu naturel et est, de ce fait, assez mal connue. La femelle donne naissance à un seul petit pesant à peine 450 grammes, au terme d'une gestation d'environ 166 jours. La mère allaite son petit pendant environ sept mois et ce dernier reste avec elle pendant une année. L'adulte atteint sa maturité sexuelle entre cinq et sept ans.

Nasique juvénile. © einalem, CC by SA 2.0

Régime alimentaire du nasique

Le nasique est principalement végétarien et frugivore. Dans les mangroves, il mange surtout les feuilles de palétuviersRhizophora apiculata et les fruits de palmiers Nipa fruticans. Il ne s'éloigne jamais à plus de 600 mètres d'un cours d'eau.

Couple de nasiques. © Frank Wouters,CC by 2.0

Menaces sur le nasique

Le nasique est menacé par le braconnage et la disparition de son habitat principal, la mangrove. En 2007, les diverses populations de Bornéo ont été estimées à seulement 7.000 individus. Quant à l'espèce Simias concolor des îles Palaï, elle est en danger critique d'extinction.

Ci-dessous, quelques parcs nationaux et réserves où l'on peut observer des nasiques.

Indonésie :

  • parc national de Tanjung Puting (province du Kalimantan Sud) ;
  • réserve naturelle de Gunung Palung (province du Kalimantan Occidental) ;
  • parc national de Kutai (province du Kalimantan Oriental) ;
  • parc national de Sebangau (province du Kalimantan Central) ; 
  • parc national de Siberut (île de Siberut dans les Mentawai).

Malaisie :

  • parc national de Bako (État du Sarawak) ;
  • parc national de Kinabatangan (État de Sabah) ;
  • parc national de Gunung Mulu (État du Sarawak).
Cela vous intéressera aussi