Naia, squelette d’une jeune fille âgé de 12.000 à 13.000 ans, est un des plus importants objets d’étude pour les archéologues qui s’intéressent aux premiers peuplements du continent américain. Ici, des plongeurs autour du crâne de Naia.© Daniel Riordan Araujo

Planète

Naia

DéfinitionClassé sous :paléontologie , Mexique , Naia

Naia est un squelette humain âgé de 12.000 à 13.000 ans, découvert en 2007 au Mexique, dans une caverne sous-marine appelée Hoyo Negro, appartenant au réseau de grottes Sac Actun, considéré comme le plus vaste du monde. C'est un des squelettes les plus complets et anciens trouvés en Amérique. Il fournit aux archéologues de précieuses informations sur les premières populations américaines, aussi dit Paléoaméricains.

Naia était une jeune fille. Elle serait morte tragiquement à l'âge de 15 ou 16 ans en tombant dans Hoyo Negro dans lequel elle a été retrouvée. Son squelette a été repéré par hasard par des plongeurs qui cartographiaient la grotte. Il reposait aux côtés de restes d'animaux de l'époque, aujourd'hui éteints : des gomphothères (un genre de mastodonte), des tigres à dents de sabre, des tapirs géants, etc.

Le squelette de Naia, prénommée d’après les naïades, nymphes aquatiques de la mythologie grecque, comprend notamment le crâne, les deux bras et une jambe. © Roberto Chavez Arce

Le squelette de Naia, prénommée d’après les naïades, nymphes aquatiques de la mythologie grecque, comprend notamment le crâne, les deux bras et une jambe. © Roberto Chavez Arce

Les os de Naia, une source d’informations qui ne tarit pas

Naia a été sortie de son tombeau sous-marin entre 2014 et 2016, ce qui a permis de mieux l'étudier. En 2014, l'analyse ADN du squelette de Naia confirme l'origine asiatique commune des Paléoaméricains et des Amérindiens. Ils descendent d'une population qui s'est installée en Béringie, actuel détroit de Béring, autrefois une bande de terre immergée.

En 2017, le squelette donne aux chercheurs des indices supplémentaires sur la vie de Naia, qui s'avère plutôt difficile. Elle mesurait 1,50 m pour 50 kg, mais la finesse de ses os indique qu'elle aurait subi des épisodes de famine : elle était « maigre comme un clou », d'après les chercheurs. Son tibia et son fémur épais montrent qu'elle parcourait à pied de longues distances, mais qu'elle voyageait léger.

Les muscles de ses bras, au contraire, étaient peu développés : donc Naia ne portait pas de charges lourdes, ni ne s'adonnait régulièrement à des tâches classiques comme le broyage des graines ou le dépeçage du gibier. Enfin, Naia était peut-être une mère adolescente, qui aurait donné naissance peu avant sa mort.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

La spéléologie, une exploration souterraine passionnante  Olivier Testa est spéléologue et président de l’association Hommes des Cavernes. En partenariat avec l’université Paris Diderot et Treize Minutes, il s’exprime sur sa passion pour la spéléologie. Entre exploration, émerveillement et démarche scientifique, découvrez en vidéo cette discipline remarquable.