Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La spéléologie, une exploration souterraine passionnante Olivier Testa est spéléologue et président de l’association Hommes des Cavernes. En partenarianull

Un cénote est d'abord une dolinedoline, c'est-à-dire une grotte au sein d'un massif calcairecalcaire, dont le toittoit s'est un jour effondré et qui s'est ensuite emplie d'eau. En 2010, un tel effondrement à Guatemala City a englouti un immeuble entier. De telles grottes se rencontrent dans les structures karstiques, donc un peu partout dans le monde. Le terme cénote est cependant limité à l'Amérique centrale, actuellement au Mexique, principalement à la péninsulepéninsule du Yucatan.

Les cénotes peuvent être très profonds et très étendus. Lorsque leur base est sous le niveau de la mer, de l'eau salée peut s'infiltrer et rester au fond (car plus lourde que l'eau douceeau douce). Le cénote Zacatón, au nord-est du Mexique, est le plus profond connu avec au moins 318 m. En 2007, il a été exploré par un engin autonome, DepthX, conçu par la NasaNasa.

Voir aussi

La plus grande grotte sous-marine du monde découverte au Mexique

Les cénotes étaient vénérés par les Mayas

Les cénotes du Yucatan se répartissent plus ou moins en un anneau entourant le cratère de Chicxulub, attribué à l'impact d'un astéroïdeastéroïde il y a 65 millions d'années. L'ampleur de ce réseau souterrain ne semble pas s'expliquer par le seul ruissellement d'eau dissolvant le calcaire de ce massif karstique. Une production de dioxyde de carbonedioxyde de carbone, d'origine bactérienne et située au fond des cénotes, semble coresponsable de la forte dégradation du calcaire.

Le peuple Maya leur accordait une importance particulière et le terme cénote viendrait d'ailleurs d'un mot maya signifiant puits sacré. Dans la péninsule du Yucatan, ils constituaient des sources d'eau précieuses et étaient aussi des lieux de cultes, censés communiquer avec les divinités vivant dans les profondeurs de la TerreTerre. Des artefacts (objets et inscriptions) y ont été retrouvés mais aussi des restes humains, témoins de rites sacrificiels.