La Berce du Caucase est considérée comme une espèce invasive. © Jean-Pol Grandmont, Wikipedia

Planète

Berce du Caucase

DéfinitionClassé sous :fleurs , plante , plante invasive

La Berce du Caucase, aussi appelée Berce géante ou grande Berce (nom scientifique Heracleum mantegazzianum), fait partie de la famille des Apiacées. Cette gigantesque fleur d'environ 2 à 4 mètres de hauteur possède une tige cannelée et creuse, couverte de poils et souvent tachetée de pourpre. Elle fleurit de fin juin à juillet, avec des fleurs blanches disposées en parapluie qui peuvent atteindre 1,5 mètre d'envergure.

Une plante nuisible et envahissante

La Berce du Caucase est comme son nom l'indique originaire d'Europe de l'est (Caucase, Russie et Géorgie). Elle a été introduite en Europe comme plante ornementale au XIXe siècle puis sur le continent américain au XXe siècle, devenant un véritable fléau pour la biodiversité. Elle est inscrite depuis 2017 sur la liste européenne des plantes invasives, interdisant sa production, sa distribution et son utilisation au sein de l'Union européenne. En France, elle fait l'objet de campagnes d'éradication. On la retrouve sur l'ensemble du territoire, particulièrement dans la moitié nord du pays, et sa présence s'étend rapidement car elle produit une grande quantité de graines (une seule plante peut en donner jusqu'à 120.000). Dans les jardins, au bord des rivières, sur les talus ou les terrains vagues, elle étouffe les autres végétaux en les privant de lumière et de ressources nutritives.

La sève toxique de la Berce du Caucase peut entraîner de graves brûlures. © PxHere

La sève provoque de graves brûlures

Mais s'en débarrasser n'est pas une mince affaire. La Berce géante possède un énorme tubercule difficile à déterrer et repousse inlassablement quand on la coupe. Mais surtout, elle est dangereuse pour l'Homme. Sa sève contient des furanocoumarines, des protéines qui bloquent les défenses de la peau contre les rayons UV. Après une exposition au soleil, la peau rougit, gonfle et forme d'énormes cloques douloureuses. Ces brûlures peuvent être très graves et atteindre le deuxième ou le troisième degré si l'on reste trop longtemps au soleil. L'effet de photosensibilisation dure plusieurs jours, même une fois que la peau a été lavée. Après avoir été en contact avec la sève, il est donc conseillé d'éviter toute exposition pendant une semaine.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi