L'écoconduite, une façon de conduire et de se conduire. © Austin Neill, Unsplash

Planète

Écoconduite

DéfinitionClassé sous :développement durable , écoconduite , Automobile
 

Derrière le terme d'écoconduite se cache une série de pratiques destinées à réduire sa consommation de carburant et ainsi à limiter ses émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. Avantages collatéraux : une réduction également de sa facture énergétique et une diminution du risque d'accident de la route. Sans parler des points bonus qu'elle peut apporter au moment de l'examen du permis de conduire.

Malheureusement, si l'écoconduite apparaît extrêmement séduisante sur le papier, elle n'est pas toujours facile à mettre en œuvre dans la pratique. Le trafic nous contraint à freiner et à accélérer parfois de manière brutale et non contrôlée, les feux rouges aussi nous mettent des bâtons dans les roues et la météo peut elle aussi se montrer défavorable.

Un véhicule surchargé est contraire aux principes de l’écoconduite. © Simon, Pixabay, CC0 Creative Commons

La voiture et son utilisation

Voici tout de même quelques pistes à ne pas négliger. D'abord concernant le véhicule en lui-même. N'oubliez pas qu'une voiture bien entretenue est plus économe... jusqu'à 25 % plus économe ! Vérifiez notamment la pression de vos pneus, car sous-gonflés, ils peuvent entraîner à eux seuls une surconsommation de carburant allant jusqu'à 5 %. Évitez aussi de surcharger votre véhicule et démontez coffres de toit ou galeries lorsque vous ne vous en servez pas. Pensez par ailleurs à garder les fenêtres fermées pour diminuer votre résistance au vent. Et si vous disposez d'une voiture suffisamment récente, n'hésitez pas à profiter du stop & start, du régulateur de vitesse ou encore du bouton éco.

Côté conducteur, il est recommandé d'adopter la cool attitude : démarrages et accélérations en douceur, pas de surrégime, anticipation des ralentissements avec utilisation préférentielle du frein moteur, etc. Autres idées à creuser : couper son moteur lors d'un arrêt prolongé — soit plus de 20 à 30 secondes — ou réduire sa vitesse. Ne pas abuser de la climatisation, non plus. Elle peut entraîner une surconsommation de carburant allant jusqu'à 25 %.

Enfin, évitez de prendre votre voiture pour les trajets qui ne le nécessitent pas. Transports en commun, vélo ou... pieds sont parfois tout aussi efficaces. Et, quand c'est possible, pensez à au covoiturage...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi