Planète

Bioremédiation

DéfinitionClassé sous :développement durable , dépollution , santé humaine
 
Dans le cadre d’une bioremédiation, des roseaux peuvent par exemple être plantés en bordure d’un plant d’eau dans le but d’en extraire des phosphates présents en trop grande concentration. © Phuong Tran, Flickr, cc by nc nd 2.0

La bioremédiation désigne un ensemble de techniques utilisées pour dépolluer un site naturel (sol, sédiments, eaux de surface ou souterraines), mais qui font appel à l'utilisation de micro-organismes, de champignons, de végétaux divers ou d'enzymes qu'ils produisent. Les moyens mis en œuvre sont donc respectueux de l'environnement et de la santé humaine.

Des polluants neutralisés ou extraits par des êtres vivants

Ces organismes sont notamment utilisés pour dégrader les nitrates et les phosphates, pour combattre des marées noires, pour dégrader l'amiante ou encore pour réduire la propagation de métaux lourds dans divers milieux humides. Certaines plantes sont en effet connues pour leur capacité à absorber des métaux lourds par leur système racinaire. Dans certains cas, les polluants sont uniquement neutralisés, mais dans d'autres situations, ils peuvent être rendus aisément extractibles.

Cela vous intéressera aussi