Planète

Hellébore blanc

DéfinitionClassé sous :botanique , médecine , phytothérapie
Cathartique, l’hellébore était autrefois utilisée contre les… accès de folie ! © F. Le Driant/FloreAlpes.com

L'hellébore blanc, que l'on appelle également le vératre blanc, est une plante bulbeuse dotée d'une robuste racine et de feuilles alternes, plissées dans le sens des nervures. Ses fleurs sont de couleur jaune-vert. Vénéneuse, cette plante se trouve dans les prairies de la plupart des massifs de basse et moyenne montagne en Europe centrale et méridionale voire en Asie.

L'hellébore blanc est une plante toxique. Ses propriétés spécifiques font toutefois qu'elle peut être utilisée dans l'industrie pharmaceutique. Ses alcaloïdes vénéneux en effet, auraient des effets vasodilatateurs et hypotenseurs.

 L'hellébore blanc, contre l'asthme

Les produits à base d'hellébore blanc peuvent être employés contre les crampes, en cas de crise d'asthme et contre la coqueluche. En usage externe, elle entre dans la composition d'onguents et de pommades, utilisés en cas de rhumatismes et de névralgies. En médecine vétérinaire enfin, l'hellébore blanc est aussi employée comme insecticide.

SourcePlantes médicinales, Gründ 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourrez régulièrement à la phytothérapie.