Étrangeté du vivant : cette grenouille est capable de gonfler son arrière-train

Classé sous :grenouille , amérique du sud , Amphibiens

Le monde des amphibiens regorge d'espèces aux capacités hors du commun. La grenouille naine de Cubaya (Physalaemus nattereri) a une stratégie bien à elle pour impressionner ses prédateurs. Elle ne compte pas sur une couleur signalant sa toxicité ou sur des cornes mais sur... son arrière-train. Elle est capable d'y insuffler de l'air et double ainsi de volume. Elle change alors totalement d'aspect !

Vu de derrière, sa peau gonflée et les motifs sur celle-ci, notamment deux grands ronds noirs, la fait ressembler à un serpent. Une stratégie qui fait fuir la plupart des prédateurs de la grenouille de Cubaya. Mais si l'un d'eux persiste, elle a un autre moyen de le faire fuir. Juste en dessous des taches noires, elle possède deux glandes remplies de toxines qu'elle expulse sous la forme d'un liquide blanc. Les prédateurs touchés par ce liquide toxique sont étourdis quelques instants, le temps pour le petit amphibien de s'échapper.

La grenouille de Cubaya vu de l'arrière, le corps gonflé. © George Grall, National Geographic Creative

Deux fois par semaine, la chronique « Étrangeté du vivant » vous présente les espèces les plus insolites, belles et/ou étranges, qui peuplent notre planète Terre. Ces espèces souvent méconnues ont des modes de vie et des caractéristiques fascinantes. Qu'elles soient animales, végétales, fongiques ou encore microcrospiques, nous vous invitons à les découvrir dans cette nouvelle chronique.

Cela vous intéressera aussi

Planète Extrême : les dendrobates, des grenouilles toxiques fascinantes  Au Pérou, en plein cœur de la forêt amazonienne, vivent d'étonnantes grenouilles dendrobates appelées Ranitomeya ventrimaculata. Très colorées, elles attirent l’œil et éveillent la curiosité. Découvrez dans cet extrait du film Pérou, Planète Extrême, produit par French Connection Films, ces amphibiens à la robe mortelle.