Première description d'un cloaque de dinosaure

Classé sous :dinosaure , Fossile , cloaque

Les dinosaures, ou tout du moins certains d'entre eux, étaient dotés d'un cloaque. Un orifice unique servant à la miction, à la défécation, et à la reproduction. Jusqu'à présent, aucun scientifique n'avait pu décrire l'apparence de cet organe. L'œil avisé de Jakob Vinther, un biologiste de l'Université de Bristol (Royaume-Uni), y a remédié. « J'ai remarqué le cloaque il y a plusieurs années après que nous ayons reconstitué les motifs de couleur de ce dinosaure » se remémore-t-il.

Le dinosaure en question ? Psittacosaurus. Un fossile de ce bipède herbivore a été comparé à des animaux modernes, puisque de nombreux vertébrés arborent aujourd'hui un cloaque. « C'était un territoire largement inconnu » reconnaît Jakob Vinther. Le résultat, obtenu à l'aide d'un paléoartiste et d'une experte en systèmes copulatoires des vertébrés, a une apparence singulière. Bien que quelques points rappellent les crocodiles actuels, apparentés aux dinosaures.

La mélanine - un pigment - bordant le cloaque de Psittacosaurus a pu servir d'affichage et de signalisation, notamment pour la reproduction. Le cloaque abritait peut-être aussi des glandes odoriférantes. Mais cette reconstruction n'en dit pas beaucoup plus sur le sexe de l'animal. « Ces traits distinctifs sont cachés à l'intérieur du cloaque, et malheureusement, ils ne sont pas préservés dans ce fossile », regrette Diane Kelly, l'experte de l'équipe.

Le paléoartiste Robert Nicholls a reconstruit Psittacosaurus, en illustrant l'une des utilisations possibles du cloaque du dinosaure : la signalisation durant la parade nuptiale. © Bob Nicholls, Paleocreations.com 2020
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce petit dinosaure volait de branche en branche il y a 163 millions d’années  Ambopteryx longibrachium est un nouveau petit dinosaure dont le fossile a été découvert par un paysan aux abords de son village en Chine en 2017. Regardez comment cette créature se déplaçait dans la forêt où il chassait au cours du Jurassique supérieur. Ses ailes membraneuses lui permettaient de s’essayer au vol bien avant les oiseaux.