Planète

En vidéo : le subtil lapement des chats

ActualitéClassé sous :zoologie , langue , chat

La grâce des chats n'est désormais plus un mystère, du moins en ce qui concerne leur façon de laper. Ces petits félins, mais aussi les plus gros, défient la gravité en utilisant l'inertie de l'eau.

Les chats utilisent un mécanisme dont l'équilibre entre l'inertie et la gravité est subtilement contrôlé. © Mila Zinkova, Wikimedia, CC by-sa 3.0

La prise d'eau est un challenge pour les animaux terrestres qui doivent réussir à vaincre la gravité pour boire. En effet, les sources d'eau (lac, flaque...) sont généralement situées plus bas que la bouche de ces animaux. L'utilisation de la langue est alors nécessaire, mais deux méthodes différentes ont été développées au fil de l'évolution : certains aspirent l'eau et la remontent vers la gorge grâce à la langue. D'autres, dont les mâchoires les rendent incapables d'aspiration, doivent alors utiliser la langue pour introduire l'eau dans leur bouche.

Ces mécanismes ont intéressé les scientifiques depuis longtemps. En 1940 déjà, Harold Edgerton du Massachusetts Institute of Technology (MIT) avait observé par vidéo le lapement des chats. Il avait pu montrer que seule la langue descend droit vers le bol et prend une forme de louche par l'incurvation du bout de la langue vers l'arrière.

Pourtant, d'après une nouvelle étude récente sur le sujet, publiée dans le journal Science, le lapement du chat domestique ne ressemble pas à celui qui est observé chez les chiens, où la langue plonge dans le liquide et est réellement utilisée comme louche. Chez le chat, la langue ne pénètre pas dans l'eau et n'est donc pas utilisée comme un récipient.


Le mouvement de la langue du chat génère une colonne d'eau, rapidement attrapée par la fermeture des mâchoires. © Pedro M. Reis, Sunghwan Jung, Jeffrey M. Aristoff et Roman Stocker, You Tube

L'utilisation d'images vidéo à haute vitesse a permis de mieux découper le mouvement et d'en comprendre le processus mécanique. À son niveau le plus bas, seul le dessus de la langue est en contact avec l'eau. Lorsque le chat remonte sa langue, l'eau y adhère, créant une colonne de liquide par inertie. Avant sa chute par gravité, le liquide est apporté verticalement vers la bouche du chat, qui referme ses mâchoires. L'eau piégée dans la cavité, créée par la langue et la muqueuse irrégulière du palais, est alors prête à être avalée.

Le principe du lapement du chat reproduit en labo

La colonne d'eau a pu être reproduite en laboratoire à l'aide d'un disque de verre dont la nature hydrophile est proche de celle de la langue du chat. Placé à la surface de l'eau, le disque a ensuite été relevé très rapidement, créant un appel d'eau. Les calculs des forces impliquées montrent que l'inertie et la gravité sont les paramètres importants du mécanisme alors que la viscosité et la capillarité sont négligeables.


Recréée au laboratoire, la colonne d'eau générée par le lapement du chat s'effondre rapidement. © Pedro M. Reis, Sunghwan Jung, Jeffrey M. Aristoff and Roman Stocker, You Tube

Puisque la colonne d'eau s'effondre très vite après sa formation, le mouvement de la langue du chat doit être très rapide si l'animal veut pouvoir étancher sa soif. La langue atteint ainsi une vitesse maximale de 280 kilomètres par heure lorsqu'elle retourne vers la bouche et la fréquence de lapement est en moyenne de 3,5 cycles par seconde. Les quantités d'eau puisées à chaque cycle sont si petites (de l'ordre de 0,1 millilitre) que l'eau n'est ingérée que tous les 3 à 17 cycles.

L'observation de la prise d'eau par d'autres félins (via des vidéos postées sur YouTube) montre que le mécanisme serait conservé au sein de la famille et que la fréquence du lapement serait inversement proportionnelle à la masse de l'animal. Instinctivement, ces données physiques sont adaptées par chaque félin pour optimiser le lapement.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi