Planète

Record : découverte des plus petites grenouilles du monde

ActualitéClassé sous :zoologie , grenouille , anoure

Les plus petites grenouilles du monde ont été découvertes récemment en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Paedophryne verrucosa et Paedophryne dekot, qui ne mesurent pas plus d'un centimètre, vivent dans la litière végétale, à environ 2.000 mètres d'altitude.

Paedophryne dekot et Paedophryne verrucosa s'ajoutent aux quelque 5.850 espèces d'anoures déjà décrites. © Fred Kraus 2011, Zookeys

Un scientifique américain de l'université d’Hawaï, Fred Kraus, a fait récemment une étonnante découverte. En Papouasie-Nouvelle-Guinée, sur le mont Suckling qui se situe dans le sud-ouest du pays, il a trouvé, au milieu de la litière à environ 2.000 mètres d'altitude, des grenouilles minuscules. Il s'agit-là des plus petites grenouilles - et mieux encore des plus petits tétrapodes - qui n'aient jamais été décrites.

Ces spécimens appartiennent à deux espèces du genre Paedophryne inclus dans la famille des microhylidés : P. verrucosa et P. dekot. Le genre Paedophryne contient désormais quatre espèces. Avant la découverte de Fred Kraus, détaillée dans la revue ZooKeys, les deux autres espèces, P. kathismaphlox et P.oyatabu détenaient le titre des plus petits tétrapodes. Titre qu'elles viennent donc de perdre.

P. verrucosa et P. dekot : record battu

P. verrucosa et P. dekot mesurent en effet toutes les deux moins d'un centimètre ! En mesurant tous les spécimens qu'il avait à sa disposition, Fred Kraus a pu évaluer la taille moyenne de ces animaux : 8,5 à 9 mm pour P. dekot (en se fondant sur 2 femelles) et 8,8 à 9,3 mm pour P. verrucosa (12 individus mesurés). À noter qu'en général, il existe un léger dimorphisme sexuel et que les femelles sont sensiblement plus grandes que les mâles. Il est donc bien possible que les estimations concernant P. dekot nécessitent une révision à la baisse dès que des spécimens mâles auront été découverts.

Détails de P. dekot. A : vue dorsale, B : vue ventrale, C : vue de profil, D : main gauche, E : pied gauche (barre d'échelle : 5 mm pour A-C et 1 mm pour D-E). © Kraus 2011, ZooKeys

Une forte concentration d'animaux de faible taille (et notamment des grenouilles) ont été observés en Papouasie-Nouvelle-Guinée si bien que Fred Kraus se demande quelle en est la raison. Il se pourrait que cette région fasse l'objet de davantage de prospections que le reste du Globe.

Papouasie-Nouvelle-Guinée : royaume du minuscule

Mais il note également un lien fort entre la miniaturisation de ces espèces et leur habitat, dans la litière. Ce milieu est en effet riche en petits organismes, comme les acariens, dont se nourrissent les minuscules grenouilles et qui n'intéressent pas celles de plus grande taille. Une niche écologique qui aurait été exploitée par les microhylidés. D'autant que la litière végétale couvre une surface importante en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Ainsi, près d'une vingtaine d'espèces de petites grenouilles, toutes inférieures à 2 cm, ont été recensées en Papouasie-Nouvelle-Guinée depuis 2008.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi