Planète

Concours de petitesse chez les grenouilles : and the winner is...

ActualitéClassé sous :zoologie , grenouille , plus petite grenouille

-

Alors que Paedophryne dekot s'emparait du titre de la plus petite grenouille il y a un mois, P. amauensis vient de la détrôner. Et devient également le plus petit vertébré connu !

le genre Paedophryne contient six espèces mesurant toutes moins d'un centimètre. Ici, Paedophryne amauensis est placée sur un dime, une pièce au diamètre de 17,91 mm. © Rittmeyer et al. 2012, Plos One

Début décembre,  Fred Kraus, scientifique sur l'île d'Hawaï, annonçait avoir découvert la plus petite grenouille du monde, mesurant à peine 8 mm. Après seulement un mois sur la plus haute marche du podium, Paedophryne dekot vient de se faire détrôner par une nouvelle espèce de grenouille, retrouvée elle aussi en Papouasie Nouvelle-Guinée et mesurant entre 7 et 8 mm. Les surprises s'enchaînent.

C'est désormais Paedophryne amauensis - décrite dans Plos One - qui tient la corde. Mais attention, seuls des mâles de cette espèce ont été récupérés par Eric Rittmeyer et ses collègues au cours de leurs recherches en Papouasie Nouvelle-Guinée. Or, il existe un léger dimorphisme sexuel chez ces animaux et les femelles sont sensiblement plus grandes. Il faudra sans doute mesurer quelques femelles avant de statuer sur la taille exacte de l'espèce.

Paedophryne amauensis : petite mais bien audible

S'il est avéré que P. amauensis est bien la plus petite grenouille - et également le plus petit vertébré connu - cela voudrait dire que P. dekot n'a gardé son titre qu'un court mois. Et encore ! Les spécimens de P. dekot ont été découverts en avril 2011 tandis que ceux de P. amauensis ont été trouvés en août 2009. Techniquement, P. dekot n'a donc jamais été la plus petite grenouille connue et ne doit son mois de gloire qu'à une différence dans le temps d'annonce des découvertes.

Si P.amauensis est de fait très difficile à détecter au milieu de la litière végétale, il est en revanche assez aisé de la localiser grâce à son cri. C'est au crépuscule et à l'aube que ces individus se font particulièrement entendre, avec des séries de cris stridents, qui peuvent durer jusqu'à trois minutes et reprendre après une brève pause. En 5 minutes et demie, un individu aura produit 355 cris.

Paedophryne amauensis est le plus petit vertébré connu. © Rittmeyer et al. 2012, Plos One

Malgré cela, il n'est pas si surprenant que les scientifiques n'aient découvert l'espèce qu'aujourd'hui car le cri en question ressemble très fortement à celui d'un insecte.

Paedophryne amauensis 3.200 fois plus petit que la baleine bleue

Pour parvenir à des tailles si petites, ces grenouilles ont dû s'adapter. Des os en moins, des orteils déformés ou atrophiés, un crâne simplifié, mais ce n'est pas tout : ces animaux ne passent pas par un stade têtard et prennent directement la forme adulte, miniaturisée.

Il est possible que ces organismes soient devenus si petits en raison d'une croissance progressivement amputée. La souplesse de leurs os plaide en faveur de cette thèse. Appelé paédomorphose, ce phénomène se retrouve également chez le poisson Paedocypris progenetica, que P. amauensis vient de détrôner pour le titre de plus petit vertébré connu.

On peut remarquer grâce à cet amphibien discret que, parmi les animaux, les vertébrés se distinguent par la variété des tailles des espèces. À titre de comparaison, la baleine bleueBalaenoptera musculus, le plus grand vertébré actuel, mesure 25,8 m de moyenne. Soit environ 3.200 fois la taille de P. amauensis...

Cela vous intéressera aussi