Dimanche, une violente explosion s’est produite sur ce volcan très actif situé dans le sud de l’île de Kyūshū, au Japon. Des fragments rocheux sont retombés non loin des zones habitées, ce qui a poussé les autorités à élever le niveau d’alerte volcanique au niveau 5 sur 5, entraînant des évacuations.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La plus grosse éruption volcanique du Sakurajima Dimanche 18 août 2013, le volcan Sakurajima a explosé. Son panache a atteint 5 km de haut, ce qui fait de cette éruption la plus importante depuis 2006, c'est-à-dire depuis que le volcan est surveillé par la Japan Meteorological Agency. © tubemediacom, YouTube

Les nombreux habitants de Kagoshima, une ville de 600.000 habitants située à quelques kilomètres seulement du sommet de ce volcan, ont l'habitude de voir des panaches de cendres au-dessus du Sakurajima. En effet, ce dernier est en éruption depuis 1955, mais l'activité y est discontinue et d'intensité variable au fur et à mesure du temps. À partir de mai 2021, l'activité explosive a, par exemple, progressivement diminué et seules quelques discrètes émissionsémissions de cendres animaient alors le volcan de temps et en temps. Puis, à partir de fin janvier 2022, seule une incandescenceincandescence nocturne pouvait être remarquée au-dessus du cratère Minamidake qui accueille la majeure partie de l'activité depuis plusieurs années.

Explosion au sommet du volcan Sakurajima. © Kimon Berlin, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 2.0
Explosion au sommet du volcan Sakurajima. © Kimon Berlin, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

Une des trois explosions les plus puissantes des vingt dernières années pour ce volcan !

L'activité explosive a repris le 27 juin, puis plus fréquemment à partir du 17 juillet, avec des panaches de cendres de plus de 2 km de haut et des projections retombant dans la zone sommitale. Un nouveau cycle commençait donc.  

L’activité explosive habituelle du Sakurajima, avant l’explosion du 24 juillet !

Et puis, le 24 juillet, à 20 h 05 précisément, une puissante explosion s'est produite. Selon Kazuhiro Ishihara, professeur émérite à l'Université de Kyoto, elle serait « dans le top 3 au cours des 20 dernières années » ! Des projections sont retombées jusqu’à 2,5 km du cratère et donc non loin des zones habitées puisque les villages les plus proches se trouvent à environ 4 km du sommet...

Si aucun dégât n'est visiblement à déplorer, les autorités locales ont décidé d'élever le niveau d'alerte de 3 à 5, la zone d'interdiction d'accès passant ainsi de 2 à 3 km de rayon autour des cratères actifs. De fait, les 51 personnes vivant dans cette zone durent évacuer... 

Même si les nuages cachent le sommet du volcan lors de l’explosion du 24 juillet, on remarque parfaitement les projections incandescentes qui retombent assez bas sur le flanc du volcan.

C'est la première fois que le niveau d'alerte maximal est déclenché pour ce volcan depuis 2007, date à partir de laquelle ce système de notation est entré en vigueur. Pour autant, sur la base des donnéesbase des données de surveillance, les volcanologuesvolcanologues japonais estiment qu'il n'y a pour l'instant aucun signe d'une éruption de grande ampleur. La dernière date de 1914 et avait fait 58 victimes.