Planète

La triste réalité du risque sismique en Iran

ActualitéClassé sous :Terre

-

Les risques d'un séisme de plus de sept degrés sur l'échelle ouverte de Richter sont considérables dans les dix prochaines années à Téhéran où la construction anarchique causerait des centaines de morts, ont indiqué des sismologues dans la presse.

Selon le chef du centre international de recherche sismographique
"la probabilité d'un séisme de plus de sept degrés dans les dix prochaines années est actuellement de 65% et ce pourcentage va augmenter avec le temps" en se référant à de récentes études.

Si les failles sur lesquelles est construit Téhéran devenaient actives, elles feraient des centaines de morts, met en garde un autre expert, responsable du centre sismographique de Téhéran.

Les deux experts s'accordent pour montrer du doigt la concentration humaine et la construction totalement inconséquente dans la capitale d'environ sept millions d'habitants, dans la région de laquelle des secousses sont régulièrement enregistrées. "Une proportion importante des bâtiments de Téhéran pourrait à peine résister à
un séisme de plus de quatre degrés"
, abonde le vice-ministre de l'Intérieur chargé de ces questions, Mohammad Hassan Moqimi, alors que les tours de plus de dix étages poussent dans Téhéran sous la pression immobilière.

Selon la presse Iranienne, les autorités travaillent avec une agence spécialisée japonaise à l'élaboration d'un plan de prévention. Par ailleurs, le parlement a mis en place une commission spéciale pour coordonner l'action de différentes organisations en cas de séisme.

Cela vous intéressera aussi