Planète

L'ESA relancera la mission CryoSat

ActualitéClassé sous :Terre , Cryosat , altimètre interférométrique

Les États membres de l'Agence spatiale européenne (ESA) ont décidé de reconstruire le satellite CryoSat, dont le lancement en octobre 2005 avait échoué en raison d'une défaillance du lanceur Rockot.

Vue d'artiste du satellite Cryosat qui surveillera la banquise et les calottes glacières

Les objectifs de la mission CryoSat-2 seront les mêmes que ceux de la première mission. Le satellite surveillera dans les moindres détails les variations de l'élévation du niveau des mers et de l'épaisseur des calottes polaires et des glaces de mer flottantes, afin de mieux cerner le lien entre la fonte des glaces polaires et l'élévation du niveau des mers ainsi que le rôle de ce phénomène dans le changement climatique.

"Cette décision revêt une importance majeure car la communauté scientifique européenne et internationale attend avec impatience le remplacement de la mission CryoSat", a déclaré Voler Liebig, directeur des Programmes d'observation de la Terre de l'ESA.

La décision signifie que les campagnes de validation scientifique au-dessus des glaces terrestres et marines peuvent à présent redémarrer. Et lorsque les travaux débuteront sur CryoSat-2, les ingénieurs et les scientifiques utiliseront les compétences techniques et industrielles existantes qui ont été développées et aiguisées lors de la première mission CryoSat. De même, ils pourront profiter des installations au sol et de la structure opérationnelle déjà mises en place.

L'instrument principal de CryoSat-2, le SAR/altimètre interférométrique, disposera de deux antennes. L'une d'entre elles émettra des signaux radars, dont les échos renvoyés par la surface de la Terre seront ensuite détectés par les deux antennes.

CryoSat devait être le premier satellite de la série "Earth Explorer" conçue par l'ESA pour répondre aux besoins spécifiques mis en évidence par la communauté scientifique internationale.

Cela vous intéressera aussi