Un navire marchand du XVIIe siècle, découvert dans les eaux de la mer Baltique. © Badewanne Explorations
Planète

En vidéo : un navire du XVIIe siècle découvert presque intact dans la mer Baltique

ActualitéClassé sous :Sous la mer , mer Baltique , épave

-

Une étonnante découverte a récemment été faite sous les eaux de la mer Baltique par une équipe documentaire spécialisée dans les épaves et les navires de guerre. Alors qu'ils s'attendaient à trouver des vestiges des première et seconde guerres mondiales, ils sont tombés nez-à-nez avec un vaisseau vieux de plus de quatre cents ans.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Un sous-marin tortue aide les archéologues à explorer les épaves  L’archéologie sous-marine est un domaine exceptionnellement riche mais cette pratique reste risquée, notamment lors de l’exploration d’épaves ou de bâtiments engloutis. Face à ce problème, une équipe de scientifiques tente de développer l'utilisation de robots sous-marins. La chaîne Euronews nous en dit plus dans ce nouvel épisode de Futuris. 

C'est durant une série de plongées vouées à l'exploration d'épaves présumées des première et seconde guerres mondiales que l'équipe de l'organisme Badewanne a fait une découverte étonnante sous les eaux de la mer Baltique. Posé paisiblement sur le sable, fier et imposant, un navire commercial néerlandais du XVIIe siècle les attendait, sommeillant dans un état de conservation admirable.

Commerce en mer Baltique

Au Moyen Âge, la mer Baltique devint une étape incontournable du commerce maritime : navires anglais et néerlandais y effectuaient de fréquentes escales pour s'approvisionner en bois, en goudron et en chanvre, produits dans la région. Au XVIIe siècle, l'éclatant succès économique des Provinces-Unies (correspondant approximativement aux Pays-Bas actuels) leur permit de dominer les échanges et de voir leurs vaisseaux se multiplier sur les eaux baltes. Parmi eux, un type en particulier devint la pierre angulaire de l'essor commercial des Provinces-Unies : la flûte, ou fluitschip en néerlandais. Apparu à la fin du XVIe siècle, ce trois-mâts était peu coûteux à construire et doté d'une coque optimisée pour le transport d'importantes quantités de marchandises.

Une rencontre surprise

Or, il semblerait que la Baltique ait conservé en son sein un souvenir de cet âge d'or néerlandais. « Ç'a été une grande surprise pour nous, alors que nous descendions vers une épave à 85 mètres de profondeur -  nous attendant à trouver un démineur des débuts de la première guerre ou une goélette coulée pendant la seconde - de découvrir que nous étions face à une flûte néerlandaise presque entièrement intacte ! », écrit l'équipe de Badewanne sur son site. « Elle repose sur sa quille sur le fond marin, avec la majeure partie de son gréement éparpillé autour d'elle. » Une vidéo capturée durant la plongée offre un fascinant aperçu de leur découverte.

Un écrin pour les épaves

Grâce à la chimie particulière des eaux de la mer Baltique, l'épave a pu être largement préservée des dégâts pendant près de quatre cents ans. « Ce n'est qu'à quelques rares endroits sur Terre, dont la mer Baltique, que des épaves en bois peuvent survivre durant des siècles sans être détruites par des processus de décomposition chimique, biochimique et biologique. En raison de la faible salinité, de l'obscurité absolue et des températures très basses tout au long de l'année, ces processus sont très lents dans la mer Baltique », conclut l'équipe de Badewanne.

Un aperçu du treuil destiné à descendre l'ancre du navire. © Badewanne Explorations
La cabine principale, située à la poupe, était partagée par l'ensemble de l'équipage sans distinction de rang. © Badewanne Explorations
On aperçoit encore les décorations qui orne les hublots de la cabine principale. © Badewanne Explorations
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !