Planète

Les Hommes sont-ils devenus bipèdes pour porter la nourriture ?

ActualitéClassé sous :paléontologie , zoologie , bipédie

Qu'est-ce qui a bien pu mener les Hommes à adopter la bipédie ? En l'absence de fossiles concluants, les observations de nos plus proches parents, les chimpanzés, sont un outil décisif. Elles indiquent que l'Homme se serait dressé pour porter de la nourriture dans ses mains.

Le chimpanzé et l'Homme possèdent 98 % de leur génome en commun. © Susana Carvalho

Pourquoi l'Homme s'est-il dressé sur ses deux pattes postérieures ? Plusieurs théories s'opposent à ce sujet. Des observations réalisées sur des chimpanzés en proposent une autre, qui avait initialement été suggérée par Hewes en 1961, arguant que les Hommes seraient devenus bipèdes afin de pouvoir porter davantage de nourriture.

Une hypothèse très proche de celle selon laquelle nos ancêtres seraient passés de la marche quadrupède à la bipédie afin de se libérer les mains et de les utiliser pour porter des outils. Les récentes observations réalisées par des chercheurs américains, anglais, japonais et portugais sont sensiblement différentes. Elles indiquent que les mains libres auraient servi principalement à porter de la nourriture.

La bipédie pour se libérer les mains

Ces observations ont été réalisées sur des chimpanzés à Bossou, en Guinée. Ainsi qu'ils le décrivent dans Current Biology, les scientifiques ont mis au point des tests au cours desquels les cobayes devaient aller chercher des provisions de différents types : des drupes de palmier à huile d'Afrique (Elaeis guineensis), un aliment plutôt banal pour ces primates, et des fruits du noisetier d'Afrique (Coula edulis), une denrée bien plus rare.


Pour porter davantage de fruits, un chimpanzé adopte la bipédie. © Carvalho et al. 2012

Quand les deux aliments étaient mis à leur disposition, les chimpanzés avaient bien sûr tendance à récupérer les fruits du noisetier et, afin d'en rapporter un maximum, se mettaient debout. Cela leur permettait non seulement de tenir les provisions avec leurs mains, mais également avec leur bouche. Ils pouvaient aussi coincer une pierre, nécessaire à l'ouverture des fruits, sous un de leurs pieds. Au cours de ces expériences, les chimpanzés adoptaient quatre fois plus la bipédie, en comparaison avec les expériences où seuls les fruits de palmier étaient proposés.

L'hypothèse de la savane tient la corde

Cela montre que lorsque ces primates ont à leur disposition des denrées rares, ils sont capables de se mettre debout pour en profiter au maximum et il est possible que nos ancêtres se soient retrouvés dans ce genre de situation il y a quelques millions d'années.

La thèse de la savane reste cependant la plus acceptée au sein de la communauté scientifique : l'Homme se serait dressé sur ses jambes afin de dominer les hautes herbes de la savane et pouvoir surveiller ce qu'il s'y passait. La bipédie aurait en outre permis une meilleure régulation de la chaleur du corps. Néanmoins le peu de fossiles de l'époque ne permet pas de statuer clairement sur l'origine de cet événement. Les observations réalisées auprès de nos plus proches parents sont sans doute, en attendant, quelques-uns des meilleurs indices que nous possédions.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi