Une nouvelle théorie vient enrichir la liste déjà longue des causes possibles de l'extinction des dinosaures, il y 65 millions d'années : la hausse de natalité des mâles !
Cela vous intéressera aussi

La cause souvent retenue est l'impact d'une météoritemétéorite. Elle aurait provoqué un immense nuagenuage de poussière, bouleversant le climatclimat de l'époque et par conséquent la vie des dinosauresdinosaures.

Une équipe de chercheurs de l'Université de Leeds a tenté de mieux comprendre cette extinctionextinction, en montrant que le changement climatiquechangement climatique aurait favorisé la naissance de mâles au détriment de femelles reproductrices.

Ils supposent que la détermination du sexe chez ces animaux disparus se faisait de la même façon que chez certains reptilesreptiles actuels, tels que les crocodilescrocodiles, suivant la température d'incubation des œufs.

Pour étayer leur théorie, ces chercheurs ont réalisé un modèle mathématique qui montre que si le rapport mâle/femelle atteint 4 pour 1, il faudrait seulement 5 à 10 siècles à une population de 1000 individus pour disparaître.

Cette théorie est néanmoins controversée. La plupart des spécialistes considèrent que les dinosaures s'apparentent davantage aux oiseaux, qui n'utilisent pas la température pour déterminer le sexe. De plus, certains animaux, qui au contraire l'utilisaient, ont survécu aux changements climatiques.

Mais alors, quel sera le sort des espècesespèces actuelles qui utilisent ce mode de détermination sexuelle, en cas de changements climatiques?