Après des semaines de douceur, place à un défilé de tempêtes et à un retour du froid. L'intensité et la trajectoire du Jet Stream provoquent un changement radical au niveau de la situation météo en France.

Alors que le calme plat régnait en France depuis fin décembre, avec une météométéo marquée par une douceur anormale et un ressenti printanier, la situation bascule complètement cette semaine : la tempête Gérard traverse le pays avec du ventvent à plus de 150 km/h sur le littoral du nord-ouest et des rafales parfois records pour un mois de janvier. Cette première tempête est suivie d'une seconde, Fien, ce mardi sur les régions du sud de la France. Mais en plus du vent violent, le retour du froid fera également l'actualité cette semaine, alors que certains croyaient l'hiver déjà terminé. Si tous ces paramètres météo semblent classiques pour un mois de janvier, un tel retournement de situation étonne : en cause, les fortes ondulations du Jet Stream.

Le Jet Stream propulse des tempêtes sur la France

Le courant Jet est un couloir de vent qui circule dans l'atmosphère entre 8 et 12 kilomètres d'altitude, et qui s'étale sur plusieurs milliers de kilomètres de longueur. Il existe plusieurs courants Jet sur le Globe, et le courant polaire, qui nous concerne, est le plus puissant. Ce n'est pas un hasard si ce Jet Stream est aussi appelé « rail des dépressions » par les météorologuesmétéorologues : il a la capacité de renforcer une simple dépression en véritable tempête, mais aussi de la propulser sur la France ou les îles britanniques. Les deux « tempêtes du siècle » Lothar et Martin en décembre 1999, avaient été nettement aggravées par un Jet Stream ultra puissant qui circulait à 400 km/h en altitude. Comme le précise Météo France, « toutes les dépressions ne produisent pas une tempête. Une dépression évoluera d'autant plus facilement en tempête que les vents du courant jet sont forts et que ces vents sont soumis à des variations importantes (accélérations, décélérations, changements de direction). La dépression se creuse en se rapprochant des extrémités du courant-jetcourant-jet et perd au contraire de son activité en s'en éloignant de celui-ci ».

Entre dimanche soir et mardi, le Jet Stream circule en plein sur notre pays à une vitesse d'environ 200 km/h à 9 kilomètres d'altitude sur l'ouest de la France. Une dépression qui circulait sur l'Irlande, a donc été intensifiée, et poussée  à grande vitessevitesse vers le nord-ouest de la France, donnant lieu à la tempête Gérard. Une seconde dépression, Fien, sera également poussée vers le sud-ouest du pays sous forme de tempête ce mardi.

Le <em>Jet Stream</em> en plein sur la France ce lundi. © meteociel.fr
Le Jet Stream en plein sur la France ce lundi. © meteociel.fr

De fortes ondulations à l'origine du froid   

Ce Jet Stream constitue la zone de rencontre entre deux masses d'airmasses d'air : il délimite toujours la masse d'air froid (au nord) de la masse d'air chaud (au sud). Ses ondulations, ou méandres comme ceux d'une rivière, permettent à ces différentes masses d'air de descendre ou bien de monter sur les régions de l'hémisphère nordhémisphère nord. Ainsi, la vague de froid polaire qui a touché les États-Unis fin décembre a été causée par une forte ondulation vers le sud du Jet Stream, permettant à l'air glacial en provenance de l'ArctiqueArctique de descendre jusqu'aux latitudeslatitudes moyennes de l'Amérique du nord. À partir de mercredi, le courant Jet va onduler très au sud de la France, jusque sur l'Espagne : de l'air froid en provenance d'Europe du Nord va donc glisser sur l'intégralité de la France. Les gelées seront généralisées le matin, et les températures parfois légèrement en dessous des moyennes de saison pour janvier. Cet air froid résistera tant que cette « branche » du Jet Stream circulera au sud du pays, c'est-à-dire jusqu'à la fin de la semaine, voire plus.

Le <em>Jet Stream</em> circulera très au sud de la France mercredi, permettant à l'air froid de descendre. © meteociel.fr
Le Jet Stream circulera très au sud de la France mercredi, permettant à l'air froid de descendre. © meteociel.fr