Planète

En image : l’Australie accablée par la chaleur et les flammes

ActualitéClassé sous :météorologie , Australie , feu de brousse

Les Australiens doivent faire face à des températures record, parfois plus de 50 °C, en ce début d'année. De nombreux feux de brousse ravagent encore les États de la Nouvelle-Galles du Sud, de Victoria et de Tasmanie. Aucune victime n'est à déplorer même si plusieurs dizaines de maisons ont brûlé.

En Tasmanie, plus de 2.000 habitants ont été contraints de quitter leur domicile le weekend dernier à cause des feux de brousse. © ToniFish, Flickr, cc by 2.0

L'Australie a commencé cette nouvelle année en battant plusieurs records météorologiques. En moins de dix jours, ce pays a en effet connu 4 des 10 plus chaudes journées de son histoire. La température nationale moyenne du lundi 7 janvier a atteint 40,33 °C, battant ainsi un record vieux de plus de 40 ans (40,17 °C en 1972). Ce mardi a quant à lui été marqué par une température moyenne de 40,11 °C. La situation est telle que les services météorologiques australiens ont dû ajouter deux couleurs à leurs cartes : le violet (entre 50 et 52 °C) et le rose (entre 52 et 54 °C).

La carte du haut rappelle l'historique de la vague de chaleur qui a touché l’Australie en ce début d’année et la position des principaux feux de brousse. L'image du bas montre un relevé des températures réalisé le 2 janvier 2013. La couleur violette n'avait jamais été utilisée auparavant par les services météorologiques australiens. © Idé

Comme si cela ne suffisait pas, de violentes rafales (plus de 100 km/h) ont touché certaines régions du pays en ce début de semaine. Elles ont attisé les quelque 200 feux de brousse qui sévissent actuellement sur ce territoire. La journée de mardi a même été classée à un niveau « catastrophique » sur l'échelle du risque incendie établie après les feux qui ont touché l'État de Victoria en 2009. Ils avaient à l'époque fait 173 morts, et plus de 2.000 habitations avaient été détruites.

À ce niveau de risque, les flammes sont considérées comme incontrôlables, imprévisibles et très rapides. L'évacuation des habitants est directement recommandée en cas de soucis.

Cette photographie a été prise le 4 janvier à proximité de la ville d'Hamilton en Tasmanie. Une colline entière est embrasée ! © ToniFish, Flickr, cc by 2.0

Beaucoup de feux de brousse en Australie, mais aucune victime

L'État de Nouvelle-Galles du Sud, le plus peuplé d'Australie, est particulièrement touché puisque l'on dénombrait encore 141 feux de brousse ce mercredi. Parmi ceux-ci, 31 seraient toujours hors de contrôle. Mardi, ils étaient combattus par plus de 1.100 pompiers et 63 bombardiers d’eau.

Ils se concentrent principalement le long du littoral ainsi que dans le nord-ouest et le sud-est de l'État, notamment autour de la capitale Canberra. Aucune victime n'est à déplorer, mais certains feux restent préoccupants, à l'image de ceux observés à proximité des villes de Cooma, Yass et Shoalhaven. Plus de 30.000 ha de brousse sont déjà partis en fumée. 

Évolution probable des températures entre le mardi 8 et le lundi 14 janvier 2013 (voir en haut à gauche) en Australie. Une deuxième vague de chaleur est attendue à partir du vendredi 11 janvier. Le violet et le rose marquent des zones où il fera plus de 50 °C. © Andrew Revkin, YouTube

La Tasmanie a elle aussi été fortement touchée. Les flammes ont détruit 90 maisons ce weekend dans la ville de Dunalley. Une centaine de personnes ont été portées disparues, mais aucun corps n'a été trouvé par la police au sein des décombres. Il s'agit probablement d'habitants ayant oublié de se signaler aux autorités. Au total, 128 maisons et 20.000 ha de brousse ont brûlé dans cet État. Deux centres de secours ont par ailleurs accueilli des centaines de réfugiés. Plus au nord, deux personnes ont été légèrement brûlées, et quatre autres intoxiquées, dans l'État de Victoria. Certains lieux, à l'image de la communauté agricole de Carngham (à l'ouest de la ville de Ballarat), ont dû être évacués. Neuf habitations n'ont pas résisté au passage des flammes.

Les températures sont heureusement redescendues ce mercredi, laissant ainsi un peu de répit aux pompiers avant l'arrivée prochaine d'une nouvelle vague de chaleur le 11 janvier. Des murs de terre sont en train d'être construits pour ralentir la propagation des flammes. Il est normal d'observer des feux de brousse en cette saison ; ce qui l'est moins, c'est l'intensité et la longueur de la vague de chaleur qui a touché le pays.  

Cela vous intéressera aussi