Planète

"Les 10 dernières secondes" : service d'alertes aux séismes à domicile

ActualitéClassé sous :géologie , Internet , tremblement de terre

Les dix dernières secondes : c'est le nom d'un service mis en en place au Japon par Weathernews, vendeur de bulletins météo. Par Internet, les abonnés sont prévenus d'un séisme qui pourrait les concerner et peuvent suivre les événements minute par minute.

Sur l'écran de l'ordinateur, une fenêtre s'ouvre soudainement. Simultanément, une voix se fait entendre dans les haut-parleurs pour annoncer l'imminence d'un séisme important dont les effets se feront bien sentir. L'écran montre une carte du Japon et l'emplacement du foyer du séisme. Des indications s'inscrivent, magnitude, profondeur, zones concernées... L'information est personnalisée : elles concernent précisément l'endroit où se trouve l'ordinateur. Les personnes présentes savent donc ce qu'elles doivent faire : évacuer le bâtiment le plus vite possible ou seulement se préparer à une petite secousse.

Ce service est proposé, au Japon uniquement par Weathernews, une entreprise qui, un peu partout dans le monde, vend des bulletins météorologiques personnalisés. Les abonnés japonais peuvent désormais ajouter ce service d'alerte de séisme, baptisé Les dix dernières secondes, aux prestations habituelles, moyennant, chaque mois, la modique somme de 315 yens, soit 2 euros.

Une carte en temps réel montre l’évolution du séisme sur l’ensemble de l’archipel nippon. © Weathernews

Temps réel

Pour le mettre en fonction, l'utilisateur doit d'abord télécharger un logiciel, qu'il installe sur son micro. Il indique ensuite une série d'informations personnelles, notamment les adresses où il désire bénéficier de l'alerte : résidences et lieux de travail. Il doit aussi indiquer un seuil au-dessus duquel il souhaite être prévenu. Quand un séisme survient, il pourra non seulement être alerté mais aussi suivre en direct la propagation de la secousse dans le pays.

Ce service n'est pas tout à fait une nouveauté puisque Weathernews le proposait déjà depuis novembre 2006 aux entreprises (qui, elles, doivent payer 8 euros par mois). On peut rêver à une extension de ce service vers les téléphones mobiles avec une méthode de localisation du téléphone...

En Californie, un système voisin a été mis en place. Lui n'indique pas les séismes ayant eu lieu mais ceux qui risquent de se produire... En revanche, l'information n'est pas personnalisée. Une carte est diffusée sur un site web, que chacun peut consulter et en tirer lui-même les conclusions qui s'imposent...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi