Planète

Buzz : Laacher See, le volcan fantôme qui fait pschiitt

ActualitéClassé sous :géologie , Laacher See , hoax

-

Incroyable succès pour un hoax lancé par un quotidien britannique : le supervolcan du Laacher See, tapi sous le sol allemand, menacerait d'exploser et de détruire la moitié de l'Europe. C'est bien sûr une - mauvaise - plaisanterie mais la presse a suivi. Futura-Sciences s'y met aussi. Pour en rire.

Le Laacher See, un paisible lac à l'ouest de l'Allemagne, non loin de la frontière belge, victime d'un hoax. (Image capturée sur Google Earth.)

Attachez vos ceintures et bienvenue en 2012, année apocalyptique. Les gagmen du DailyMail, un quotidien britannique, ont ouvert le bal des prévisions cataclysmiques avec le volcan du Laacher See, qui doit son nom au paisible lac retenu dans son ancien cratère. Situé au-dessous de Glees, dans le land de Rhénanie-Palatinat, ce « supervolcan » menacerait « selon les experts » de se réveiller. Le monstre de 1.605 km2 - « soit la taille du Pinatubo » - se cache à 630 kilomètres de profondeur. Et il n'est pas vieux à l'échelle des temps géologiques : se réveillant régulièrement, avec un rythme de 10 à 12 millénaires, il s'est offert sa dernière éruption il y a 12.900 ans. Donc la prochaine est pour cette année. CQFD.

Son explosion serait terrible, expulsant des « milliards de tonnes de magma », lesquelles, insiste le quotidien, couvriraient Londres de cendres. Bref, l'éruption de l'Eyjafjöll n'aurait été qu'un gentil feu d'artifice. Les Mayas l'avaient bien dit...

Ces bulles sont des émanations de CO2 observées dans le lac Laacher. Preuve que le volcan est toujours actif... et qu'il est aussi surveillé de près. Pour tout savoir sur ce volcan Laacher See, on pourra consulter le dossier de Futura-Sciences que Éric Reiter avait rédigé en 2003. © Éric Reiter

Laacher See : ne perdons pas le nord

De l'autre côté du miroir médiatique, la situation semble calme. On ne trouve pas trace, chez les géologues, d'une quelconque annonce d'une activité sismique particulière en Allemagne. Par ailleurs, ce « supervolcan » ne semble pas vraiment en être un. Sa dernière éruption était du type phréatomagmatique, c'est-à-dire d'une rencontre entre le magma montant des profondeurs avec une nappe phréatique. Cet échauffement brutal a vaporisé l'eau, provoquant une violente explosion. Aujourd'hui, le lac est le reste de cette eau et on observe effectivement un dégagement de dioxyde de carbone, montrant que l'activité n'a pas cessé.

Mais aucun indice ne permet de dire que quelque chose s'est passé et le Laacher See n'est d'ailleurs pas le seul volcan de ce genre en Europe. En France, nous avons aussi un ancien volcan sous le lac Pavin.

En fait si, quelque chose s'est passé : l'hérésie de la fin du monde annoncée le 21 décembre 2012. Cette fausse info du Daily Mail aura au moins le mérite de nous prévenir : des prédictions de ce genre risquent de se succéder dans les mois à venir. Amis lecteurs, ne perdez pas le nord (il n'y aura d'ailleurs pas d'inversion du champ magnétique terrestre), gardez le cap, maintenez votre navigation sur l'océan de la raison et ignorez ces bourrasques passagères...

Cela vous intéressera aussi