Les Hylobatidés sont une famille de singe qui regroupe toutes les espèces de gibbons. © Marcus, Adobe Stock
Planète

Découverte d'une nouvelle espèce de singe en Inde

ActualitéClassé sous :Fossile , singe , Gibbon

C'est ce qu'on appelle la sérendipité, le fait de faire une découverte scientifique par hasard. Des archéologues de l'université de l'Arizona ont découvert une nouvelle espèce de singe du Miocène au détour d'une promenade en Inde.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview 2/5 : La proximité génétique entre l'Homme et le singe  Il existe 95 % de similarités entre l’Homme et le chimpanzé. Le génome humain est donc très proche de celui de certains animaux. Nous avons rencontré Jean-Louis Serre, professeur de génétique, pour qu’il nous parle plus précisément des similitudes entre l’Homme et l’animal. 

C'est une histoire qui a commencé par une simple promenade. Christopher Campisano, archéologue à l'université de l'Arizona, et ses collègues grimpaient une colline près du site archéologique de Ramnagar en Inde quand Christopher Campisano a remarqué un petit objet brillant au milieu de la poussière. Au premier coup d'œil, il a su qu'il venait de découvrir quelque chose d'important.

Après analyses, il s'avère que l'objet était une molaire inférieure appartenant à une espèce de singe ayant vécu il y a 13 millions d'années, durant le Miocène. Cette espèce, baptisée Kapi ramnagarensis, n'a jamais été décrite auparavant et serait l'ancêtre le plus récent des gibbons actuels. Ils ont publié leur découverte dans Proceedings of The Royal Society B.

La dent trouvée par les scientifiques sur le site archéologique de Ramnagar en Inde. © Christopher C. Gilbert et al. Proceedings of The Royal Society B

La dent d'un singe inconnu

Cette découverte a eu lieu en 2015. Il a fallu plusieurs années de recherche pour trouver le propriétaire de cette dent. Les scientifiques ont effectué des scanners de la molaire pour comparer sa structure à d'autres dents de singes vivants ou éteints.

« Nos résultats étaient assez convaincants et soulignaient indéniablement les liens étroits de cette dent vieille de 13 millions d'années avec les gibbons », explique Alejandra Ortiz, qui a pris part à cette recherche, dans un communiqué de presse.

Mais aucun fossile relié aux gibbons datant d'il y a environ 13 millions d'années dans cette région n'était documenté. Ceux répertoriés étaient plus récents d'environ cinq millions d'années. Les chercheurs ont donc conclu que la dent appartenait à une nouvelle espèce, Kapi ramnagarensis.

Cette dent permet aussi de dater l'arrivée des premiers Hylobatidés en Asie du Sud-Est depuis l'Afrique. Des fossiles de grands singes, datant également du Miocène, ont été aussi retrouvés dans différents sites de fouille d'Asie du Sud-Est, suggérant que les premiers gibbons ont migré ensemble avec les premiers grands singes et les ancêtres des orangs-outangs.

Carte de la migration des Kapi ramnagarensis jusqu'en Asie du Sud-Est où les gibbons actuels vivent. La dent a été trouvée à mi-chemin au nord de l'Inde. © Lucy Betti-Nash
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !