Planète

Incendies de forêt : un algorithme peut les détecter très tôt

ActualitéClassé sous :développement durable , catastrophe environnementale , technologie

Le département des Bouches-du-Rhône teste un dispositif de détection des incendies de forêt basé sur un système de vidéosurveillance. Selon la société française qui l'a développé, ce système a fait baisser les départs de feu dans les onze zones couvertes.

Les fortes chaleurs estivales combinées à de faibles précipitations sont malheureusement propices aux feux de forêt. La détection rapide d’un départ de feu est primordiale pour pouvoir le circonscrire avant qu’il ne prenne trop d’ampleur. Une technologie française basée sur des caméras et un algorithme d’analyse permet de pratiquer une détection dès les premiers signes d’un début incendie. © US Army, Flickr, CC BY 2.0

Les nouvelles technologies sont de plus en plus sollicitées pour contribuer à la protection de l'environnement. On se souvient par exemple du projet Global Forest Watch, qui rassemble l'imagerie satellite, le calcul à distance, les données ouvertes et la participation collective afin de proposer aux internautes un service capable d'afficher les effets de la déforestation en quasi temps réel.

Dans le même genre d'idée, il existe aussi une initiative visant à repérer le départ d'un feu de forêt. Développée par la société française Sogetrel, spécialisée dans la sécurité et la vidéosurveillance, elle s'appuie sur un algorithme de détection qui a pour rôle d'avertir le plus vite possible les secours avant que l'incendie ne prenne trop d'ampleur.

Victime d'une sécheresse exceptionnelle, la Californie connaît depuis le 29 juillet une série d'incendies. Plus de 9.000 pompiers luttent actuellement contre les flammes. © Idé

Les alertes sont déclenchées plus rapidement après le départ de feu

Le dispositif fonctionne ainsi : des tourelles mobiles sont installées sur un site à surveiller, avec deux systèmes de prise de vue et d'analyse d'images. Le premier sert à détecter l'incendie tandis que le second sert pour la levée de doute et le suivi. Lorsqu'un feu est repéré, une information est envoyée au central du centre opérationnel départemental d'incendie et de secours, qui peut ensuite transmettre dans la foulée l'alerte aux autorités et aux pompiers.

À en croire Sogetrel, son dispositif, qui est testé depuis 2013 dans le département des Bouches-du-Rhône, a permis de faire baisser les départs de feu sur les onze zones dans lesquelles son système a été déployé. À défaut de pouvoir empêcher les incendies, ce type de solution a l'avantage de déclencher des alertes plus rapidement et de limiter par conséquent la surface qui sera détruite par les flammes. Pour les pompiers qui sont extrêmement sollicités au cours de l'été, surtout dans le sud et le sud-ouest de la France, ce pourrait être un outil précieux.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi